Le tout compris, pour ou contre ?

Le tout compris, pour ou contre ?

Le all-inclusive profite t-il au tourisme marocain ? Assurément ! pour la bonne raison qu’il est très rare de trouver une chambre de libre pendant les vacances scolaires, d’été et pendant les fêtes. Pourquoi ? Tout bonnement parce que c’est une formule qui marche, particulièrement pour ce qui est du tourisme de famille? Bradage des prix ? Improbable, puisqu’à certaines périodes, les prix flambent mais quand même prennent toujours preneur ? Un virus pour l’hébergement touristique au Maroc ? Nullement, puisque tous y trouvent leur compte : le client, le club de vacances et les impôts.

Qui plus est les clubs et villages de vacances all-inclusive sont la seule structure d’hébergement où les tentacules des onliners n’ont pas trouvé de prise.

D’ailleurs, la formule relève de la stratégie marocaine de développement touristique. Rappelons-nous-en. Club Med, la marque All inclusive mondialement reconnue, a bien commencé à Al Hoceima, puis à Agadir centre, puis à Smir et à Cabo Negro, enfin Marrakech Djemaa El Fna et puis après La Palmeraie. Preuve internationale que la formule marche comme elle marche dans tous les pays où Club Med est implanté. La qualité au rendez-vous, ses clubs se déclinent en 4 et 5 étoiles.

Si certains hôtels situés en plein périmètre urbain ont copié le modèle en vendant le all-inclusive, cela demeure un faux-problème pour décrier la formule pour tout le reste. Dans le respect des règles, plusieurs unités ont proliféré hors du périmètre urbain. Telles celles, par exemple, du 1er opérateur marocain Atlas Voyages qui gère 4 clubs (1369 chambres) entre Larache, Marrakech et Agadir et ce, depuis les Assises du Tourisme de 2004. Le groupe a, en effet, crée dès 2005, Madina Club, à Marrakech (432 chambres), ouvert en avril 2006. La demande florissante lui permet de réaliser entre 170.000 et 200.000 nuitées par an. Et, fort de cette performance, il passe à une seconde expérience club en réalisant le Resort Dar Atlas (320 chambres). Puis un troisième à Agadir : Les Jardins d’Agadir Club (393 chambres), suivi de son club premium à la station balnéaire Lixus de Larache, Le Lixus Beach Resort (224 chambres).

 Le groupe Tikida notamment avec  Riu Tikida Club qui dispose de plus de 2.920 chambres entre ses 3 unités d’Agadir et les 2 clubs dont il dispose à Marrakech, sans parler du Riu Tikida Palace Taghazout, aux 504 chambres.

Epilogue : Parlons plutôt du all-inclusive en termes de communication et de partage pour mieux se comprendre et sortir de cette oligarchie fermée de toutes infos d’intérêt général.

Pourquoi toujours rechercher rien que des pseudo-problématiques?

Le 02/05/2019

Source web Par Premiumtravelnews

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Plan Azur : retour sur un naufrage

Plan Azur : retour sur un naufrage

Quand une élite, bien intentionnée, on n’en doute point, pense qu’elle maîtrise le sésame magique du développement économique, elle commet en fait deu...

Oberoi Marrakech ouvre fin 2019

Oberoi Marrakech ouvre fin 2019

Initialement prévue pour 2017, puis reportée pour fin 2018, l’ouverture de l’hôtel Oberoi Marrakech semble bien partie pour fin 2019. Ses promoteurs maro...

Commission mixte : Parlons-en !

Commission mixte : Parlons-en !

Dans un précédent post, nous déplorons le fait que la liste envisagée des candidats à présenter pour la commission mixte du privé, appelée à être le v...