Programme de développement des provinces du Sud Quelque 300 projets d’une valeur de 24 milliards de dirhams programmés dans les trois régions du Sud en 2020

Programme de développement des provinces du Sud Quelque 300 projets d’une valeur de 24 milliards de dirhams programmés dans les trois régions du Sud en 2020

La réalisation du «Programme de développement des provinces du Sud» avance à grands pas. Les trois régions du Sud connaîtront la réalisation de quelque 300 nouveaux projets pour une enveloppe dépassant les 24 milliards de dirhams. Ces projets ont été programmés pour certains pour la deuxième moitié de 2019 et pour d’autres pour l’année 2020.

Les efforts d’investissement dans le cadre du «Programme de développement des provinces du Sud», s’étalant sur la période 2016-2021, se poursuivent à un rythme soutenu. C’est ainsi que quelque 300 projets seront lancés courant 2020 pour un budget global de 24 milliards de dirhams. Selon un document explicatif sur la répartition régionale de l’investissement public, on en apprend plus sur les dates de lancement de beaucoup de chantiers phares de ce Programme.

Le document souligne ainsi que la date de lancement des travaux du port atlantique de Dakhla est prévue pour le deuxième trimestre de l’année 2020. Doté d’un budget global de 10,2 milliards de dirhams, ce projet structurant «répondrait à la fois à des objectifs géostratégiques, à des objectifs de développement régional et à des objectifs spécifiques au secteur de la pêche», précise le ministère de l’Équipement.

La région connaîtra également le lancement des travaux du projet intégré d’énergie éolienne avec une capacité de production de 300 mégawatts (MW) au niveau de Tiskrad, un Parc éolien au niveau de la ville de Boujdour avec une capacité de 100 MW, ainsi que la construction du Centre hospitalier universitaire (CHU) de la ville de Laâyoune, dont les travaux de construction ont bel et bien été lancés fin 2019 (www.lematin.am). Selon le document du ministère de l’Économie et des finances, près de 8,3 milliards de dirhams ont été consacrés à ces trois projets dans le cadre de la loi de Finances 2020.

En plus de ces projets, dont les travaux seront bientôt lancés, plusieurs autres sont en cours de réalisation pour une enveloppe globale dépassant les 48 milliards de dirhams. Il s’agit, au total, de 305 projets relatifs notamment à la réalisation des infrastructures. On cite dans ce sens, notamment, la mise en place deux unités industrielles pour l’extraction et la valorisation des phosphates avec un budget de 12.475 millions de dirhams, la construction du pôle technologique Foum El Ouad avec un budget de 2.372 millions et la construction des sites d’énergie solaire «Noor» au niveau de Laâyoune et Boujdour pour un budget dépassent les 1,25 milliard de dirhams.

À rappeler que quelque 87 projets ont déjà été finalisés avec une valeur globale dépassant les 7 milliards de dirhams. Il s’agit notamment de la construction de l’aéroport de Guelmim, le renforcement du réseau numérique au niveau des trois régions et l’élargissement du parc éolien d’Akhfnir. Objet de deux accords-cadres signés devant

S.M. le Roi Mohammed VI à Laâyoune en novembre 2015 et à Dakhla en février 2016, le programme de développement des provinces du Sud concerne les trois régions du Sud.

La région de Laâyoune-Sakia El Hamra, plus grande région de cette partie du Royaume, s’est taillée la part du lion dans ces programmes d’investissement avec quelque 268 projets et un budget de 44,7 milliards de dirhams. La région de Dakhla-Oued Eddahab vient en deuxième position avec 136 projets et une enveloppe budgétaire de 22,8 milliards de dirhams, alors que la région de Guelmim-Oued Noun est concernée par 282 projets pour un budget de 11 milliards de dirhams. Neuf autres projets transversaux, d’une valeur de 1,3 milliard de dirhams concernent les trois régions.

Le 08/01/2019

Source web Par Hespress

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Dakhla, capitale de kitesurf

Dakhla, capitale de kitesurf

Depuis quelques années, la baie de Dakhla est associée, au Maroc comme à l’étranger, à la pratique du kitesurf, un sport qui s’est très vite développ...