TSGJB BANNER

Le couvre-feu de 20 H est-il toujours en vigueur ? Attentisme et agacement au sein de l’opinion

Le couvre-feu de 20 H est-il toujours en vigueur ? Attentisme et agacement au sein de l’opinion

Théoriquement, le couvre-feu de 20 H sera-t-il reconduit ou abandonné ? Le silence du gouvernement met le pays dans le flou.

Le couvre-feu de 20 h est-il toujours en vigueur ? En l’absence d’une communication officielle, tout le pays est dans l’expectative.

Prévue d’abord pour le mois de Ramadan, cette mesure a été étendue aux deux jours de l’Aid, soit, théoriquement, jusqu’au samedi 15 mai à 6H du matin. Mais, depuis, aucun communiqué du gouvernement n’est venu annoncer la modification ou l’abrogation de cette décision.

Début mai, des sources autorisées annonçaient à Médias24 des mesures d’assouplissement applicables directement après le Ramadan. Parmi ces mesures, le prolongement de l’ouverture des cafés et restaurants ainsi que de leurs prestations jusqu’à 23 heures. Pour l’heure, le gouvernement n’a pas encore formalisé cette décision.

Dans les faits et selon les régions, la circulation et l’ouverture de locaux commerciaux a été tolérée, dimanche 16 mai, au-delà du couvre-feu théorique.

Depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, une constante : Ce type de restrictions est pris par communiqué du gouvernement. Cette méthode vaut ce qu’elle vaut, mais elle a une base légale. Le décret-loi n°2.20.292 autorise le chef du gouvernement à prendre des mesures par voies de décrets, décisions réglementaires et administratives ou par circulaires et avis.

Ce mode inédit de prise de décision présente l’avantage d’être souple. Il permet aux autorités de décréter des mesures rapides, et d’en assurer rapidement la mise en œuvre. Pourtant, et c’est une autre constante, l’usage de ces canaux est très rarement proactif.

Généralement, le gouvernement communique sur l’entrée en vigueur d’une mesure et sur sa durée. Mais, une fois le délai expiré, il n’en précise la fin ou la reconduction qu’après quelques jours de flottement. Un vrai casse-tête pour les citoyens et  les opérateurs économiques. Et un facteur d’insécurité juridique.

Le 17/05/2021

Source web Par : medias24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Ramadan à Paris

Ramadan à Paris

Fatiha est caissière dans le petit supermarché de ma rue. L’autre jour je lui demande comment se passe son jeûne loin du pays. Sa réponse fuse: «je préf...