TSGJB BANNER

Les conditions de la reprise aux yeux des professionnels

Les conditions de la reprise aux yeux des professionnels

La durée de la crise et l’étendue de ses séquelles impliquent une révision des approches adoptées et des mesures plus adaptées, sachant que 11.000 entreprises sont affectées et 2,5 millions d’emplois directs et indirects sont menacés, dont les cadres moyens et cadres supérieurs. Considération prise que le secteur emploie généralement quelques 500.000 personnes dont 60.000 seulement bénéficient difficilement de l’indemnité Covid CNSS. Une situation plus qu’alarmante, puisque les entreprises du tourisme ont atteint des proportions très graves en termes de chiffre d’affaires affecté à plus de 80%, une baisse de 75% en nuitées et des arrivées en régression de 85%, générant un manque à gagner en recettes s’élevant à 85%.

Conséquence inéluctable de 15 mois d’arrêt d’activité et la sourde oreille gouvernementale, il est constaté une aggravation de la précarité chez les travailleurs du secteur, et des secteurs connexes.

Les solutions apportées par les professionnels pour sortir, pour ne pas dire tenter, de ce bourbier insistent sur une reprise urgente du secteur dès cet été. Si tout marche pour le mieux, une reprise qui ne peut avoir lieu que par le maintien du personnel, la préservation maximale de l’écosystème touristique, éviter les faillites et l’insolvabilité massive, minimiser la pression sur les finances publiques et le repositionnement du secteur dans l’économie nationale en tant qu’industrie clef dans le développement socio-économique.

Dans le contexte de la reprise, les professionnels recommandent, au fur et à mesure de la saison estivale, la levée progressive des restrictions pour les touristes, à l’instar de ce qui se fait dans bon nombre de destinations de la Méditerranée, come l’assouplissement des règles aux frontières pour les touristes et l’allègement des mesures sanitaires sur le territoire.

Les scénarii proposés tournent autour de l’urgence, d’abord, d’agir en mettant en place un plan de réouverture du secteur à l’international, la levée, ensuite, des restrictions pour renouer avec les marchés en priorisant les pays les plus avancés dans la campagne de vaccination.

Il s’agit également de la levée des restrictions de déplacement intervilles, la vaccination du personnel du tourisme, la réouverture progressive des lieux touristiques (sites historiques, lieux de loisirs nocturnes, restaurants), la programmation de 50% au moins de la capacité aérienne internationale, l’organisation d’évènements (taille maitrisée, conditions sanitaires respectées…). Ces mesures devraient être accompagnées par un renforcement de la compétitivité de la destination, à travers le déploiement d’un plan de relance structuré, en attendant l’élaboration d’un contrat programme 2021-2024, adapté aux nouvelles réalités du secteur.

Le 23 juin 2021

Source web Par : premium travel news

Les tags en relation

 

Les articles en relation

 Hausse du PIB en 2017

Hausse du PIB en 2017

L'économie nationale a enregistré un produit intérieur brut (PIB) en valeur de 1.063,3 milliards de dirhams (MMDH) en 2017, en augmentation de 4,9 % par ...