TSGJB BANNER

Réserves en devises, transferts MRE… : Le Maroc se dirige vers une bonne année 2021

Réserves en devises, transferts MRE… : Le Maroc se dirige vers une bonne année 2021

Les avoirs officiels de réserve (AOR) devraient atteindre 328,5 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2021 et 338,6 MMDH à fin 2022, a indiqué, mardi, le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri.

“Tenant compte notamment des tirages extérieurs du Trésor, ainsi que de l’allocation de DTS (droit de tirage spécial) prévue par le FMI, les AOR de Bank Al-Maghrib avoisineraient 328,5 MMDH à fin 2021 et 338,6 MMDH à fin 2022, soit l’équivalent de plus de 7 mois d’importations de biens et services”, a fait savoir Jouahri lors d’un point de presse tenu en mode visioconférence à l’issue de la deuxième réunion trimestrielle du conseil de BAM au titre de 2021.

Dans ce sens, Jouahri a précisé que ces allocations DTS qui “sont reprises au niveau des avoirs extérieurs de BAM mais qui sont également comptabilisés en engagements à long terme, permettent à la Banque Centrale de renforcer ses réserves, les arbitrer contre des devises, outre les utiliser pour financer ses dépenses”.

Par ailleurs, le Wali de BAM a souligné que les recettes des investissements directs étrangers (IDE) avoisineraient l’équivalent de 3% du produit intérieur brut (PIB) en 2021 et en 2022.

Les recettes voyages connaitraient, pour leur part, une reprise graduelle avec l’ouverture des frontières, passant de 36,5 MMDH en 2020 à 44,4 MMDH en 2021 et à 63,4 MMDH en 2022, a-t-il fait observer, soulignant que la progression des transferts des MRE resterait soutenue avec un taux de 7,6% à 73,3 milliards en 2021 et de 2,8% à 75,4 milliards en 2022.

Quant au taux de change effectif réel, il devrait se déprécier de 0,6% en 2021 et de 1,4% en 2022, sous l’effet essentiellement d’un niveau d’inflation domestique inférieur à celui des pays partenaires et concurrents commerciaux, a soutenu le Wali de BAM.

Lors de sa réunion trimestrielle, le Conseil de BAM a estimé que l’orientation de la politique monétaire reste largement accommodante, assurant des conditions de financement adéquates. Il a jugé en particulier que le niveau actuel du taux directeur demeure approprié et a décidé ainsi de le maintenir inchangé à 1,5%.

Le  23 juin 2021

Source web Par : infomediaire

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Pourquoi les Marocains épargnent peu

Pourquoi les Marocains épargnent peu

Importance de nouveaux produits pour canaliser l’épargne pour le financement de l’économie Les intervenants lors de cette conférence (Abdellatif Zaghn...

lDE : Forte baisse à fin mai

lDE : Forte baisse à fin mai

Les entrées d’Investissements directs étrangers (IDE) ont fortement reculé sur les cinq premiers mois de l’année, selon les statistiques actualisées de...