Marrakech a affiché complet pour la fin de l'année

Marrakech a affiché complet pour la fin de l'année

Bonne nouvelle pour le tourisme marocain, les décisions de dernière minute ont permis à Marrakech de faire le plein. Bilan à travers 3 établissements représentatifs.

Denys Courtier, directeur exécutif de La Mamounia a de quoi être satisfait: fidèle à ses habitudes, l’hôtel affichait complet pour la fin de l’année. Et les restaurants n’ont pas désempli: "Si on avait pu rajouter 50 tables, on les aurait vendues sans problème", précise-t-il.

Certes, les Français étaient moins nombreux que les autres années, mais la clientèle nationale a largement compensé cette baisse. Et les Anglais, les Brésiliens et les Espagnols sont venus, eux-aussi, en nombre.

Même son de cloche du côté du Mandarin Oriental, le dernier né des établissements de prestige: "L’hôtel était complet et les restaurants ont très bien marché": Mark Bradford, le directeur général est d’autant plus satisfait que la situation ne se présentait pas très bien: "Un mois avant les fêtes, les réservations ne décollaient pas. Tout c’est passé dans les derniers jours !". Avec la clientèle habituelle de ce type d’établissement: Américains, Européens, mais aussi touristes du Moyen-Orient.

Quant au Selman, autre grand hôtel de la ville, il affichait lui-aussi complet, grâce notamment à une clientèle de nationaux venus de Casablanca et de Rabat. Avec, là encore, des réservations faites plus tard que les autres années. "Les restaurants eux-aussi ont très bien marché nous précise Newal Eddich, responsable marketing et communication. On a même dû rajouter des tables !". Parmi la clientèle des restaurants, il y avait le 31 décembre beaucoup d’habitants de Marrakech, marocains ou résidents étrangers.

La situation était la même pour tous les hôtels de Marrakech: "Le 31 décembre, le 1er ou le 2 janvier, il n’y avait plus aucune chambre en ville", se réjouit Abdellatif Abourocha, du CRT. "Même les appartements et les maisons d’hôtes affichaient complet!". Et rendons au CRT ce qui revient au CRT: cet organisme avait vu juste et annonçait depuis des semaines qu’il ne fallait pas s’inquiéter inutilement, car les réservations se feraient au dernier moment, notamment avec les nationaux, peu enclins à se décider 4 ou 5 semaines à l’avance.

Le 04 Janvier 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Tag : le tourisme marocain– Denys Courtier, directeur exécutif de La Mamounia– la clientèle nationale– les Anglais, les Brésiliens et les Espagnols– Mandarin Oriental– Mark Bradford, le directeur général- Américains, Européens, mais aussi touristes du Moyen Orient- Newal Eddich, responsable marketing et communication- habitants de Marrakech, marocains ou résidents étrangers- Abdellatif Abourocha, du CRT–

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Maroc-Russie : Sept conventions conclues

Maroc-Russie : Sept conventions conclues

Le Maroc et la Russie viennent de signer sept conventions de partenariat en marge de la visite du roi Mohammed VI. Ces conventions portent sur la promotion des ...

Démocratie : Où en est le Maroc ?

Démocratie : Où en est le Maroc ?

Avec un score de 4,77, le Maroc a gagné deux places se classant 105e sur 167 pays dans la nouvelle étude "Democracy Index 2016" publiée par The Economist. L...