Marrakech a affiché complet pour la fin de l'année

Marrakech a affiché complet pour la fin de l'année

Bonne nouvelle pour le tourisme marocain, les décisions de dernière minute ont permis à Marrakech de faire le plein. Bilan à travers 3 établissements représentatifs.

Denys Courtier, directeur exécutif de La Mamounia a de quoi être satisfait: fidèle à ses habitudes, l’hôtel affichait complet pour la fin de l’année. Et les restaurants n’ont pas désempli: "Si on avait pu rajouter 50 tables, on les aurait vendues sans problème", précise-t-il.

Certes, les Français étaient moins nombreux que les autres années, mais la clientèle nationale a largement compensé cette baisse. Et les Anglais, les Brésiliens et les Espagnols sont venus, eux-aussi, en nombre.

Même son de cloche du côté du Mandarin Oriental, le dernier né des établissements de prestige: "L’hôtel était complet et les restaurants ont très bien marché": Mark Bradford, le directeur général est d’autant plus satisfait que la situation ne se présentait pas très bien: "Un mois avant les fêtes, les réservations ne décollaient pas. Tout c’est passé dans les derniers jours !". Avec la clientèle habituelle de ce type d’établissement: Américains, Européens, mais aussi touristes du Moyen-Orient.

Quant au Selman, autre grand hôtel de la ville, il affichait lui-aussi complet, grâce notamment à une clientèle de nationaux venus de Casablanca et de Rabat. Avec, là encore, des réservations faites plus tard que les autres années. "Les restaurants eux-aussi ont très bien marché nous précise Newal Eddich, responsable marketing et communication. On a même dû rajouter des tables !". Parmi la clientèle des restaurants, il y avait le 31 décembre beaucoup d’habitants de Marrakech, marocains ou résidents étrangers.

La situation était la même pour tous les hôtels de Marrakech: "Le 31 décembre, le 1er ou le 2 janvier, il n’y avait plus aucune chambre en ville", se réjouit Abdellatif Abourocha, du CRT. "Même les appartements et les maisons d’hôtes affichaient complet!". Et rendons au CRT ce qui revient au CRT: cet organisme avait vu juste et annonçait depuis des semaines qu’il ne fallait pas s’inquiéter inutilement, car les réservations se feraient au dernier moment, notamment avec les nationaux, peu enclins à se décider 4 ou 5 semaines à l’avance.

Le 04 Janvier 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Tag : le tourisme marocain– Denys Courtier, directeur exécutif de La Mamounia– la clientèle nationale– les Anglais, les Brésiliens et les Espagnols– Mandarin Oriental– Mark Bradford, le directeur général- Américains, Européens, mais aussi touristes du Moyen Orient- Newal Eddich, responsable marketing et communication- habitants de Marrakech, marocains ou résidents étrangers- Abdellatif Abourocha, du CRT–

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Brexit : Londres rassure Rabat

Brexit : Londres rassure Rabat

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne n’aura "aucun impact sur les liens économiques avec le Maroc". C’est ce qu’a déclaré l’ambassadeur ...