Le Maroc condamne fermement l'attentat de Zliten

Le Maroc condamne fermement l'attentat de Zliten

Le Royaume du Maroc a condamné fermement l'attentat à la voiture piégée qui a visé un centre de formation de la police dans la ville de Zliten, ayant fait de nombreux morts et blessés et exprimé sa solidarité avec la Libye sœur.

"Suite à l'explosion terroriste ayant visé jeudi un centre de formation de la police dans la ville de Zliten, dans l'ouest de la Libye, faisant de nombreuses victimes et des blessés, le Royaume du Maroc exprime sa ferme condamnation de cet acte criminel lâche et exprime ses sincères condoléances et compassion aux familles des victimes et ses voeux de prompt rétablissement aux blessés", indique vendredi le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération dans un communiqué.

Tout en se solidarisant avec la Libye sœur face à cet acte criminel abject qui vise à attenter à la sécurité et la stabilité du pays et saper tous les efforts destinés à unifier les rangs libyens, le Maroc réitère son appel à l'ensemble des parties libyennes, dans leurs différentes composantes, en vue d'œuvrer pour surmonter les divergences et faire prévaloir l'intérêt suprême du pays au-delà de toute autre considération pour mettre un terme à la situation d'anarchie sécuritaire qui alimente l'extrémisme et le terrorisme dans le pays, ajoute le communiqué.

La conjoncture délicate que traverse la Libye sœur exige de toutes les parties dans le pays d'accélérer la mise en œuvre de ce qui a été convenu à Skhirat, le 17 décembre dernier, et ayant bénéficié d'une approbation au niveau international et du soutien des frères et amis de la Libye, à travers la signature de l'accord politique, indique la même source.

Cet accord constitue, plus que jamais, une opportunité et un choix irréversible en vue de réaliser la réconciliation nationale, de prévenir le risque d'effondrement de la situation, garantir le droit du peule libyen à la sécurité et la stabilité, réaliser ses aspirations au développement et à la prospérité et l'édification de l'Etat des institutions et éradiquer le fléau du terrorisme qui menace la souveraineté de la Libye, son unité territoriale et son entité nationale.

Le 09 Janvier 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation