Retraites. Reprise houleuse des débats en commission

Retraites. Reprise houleuse des débats en commission

Ce jeudi 26 mai, les discussions des deux projets de loi formant réforme des retraites ont eu lieu, après deux mois de blocage par les syndicats. Ces derniers appellent à une grève le 31 mai.

C’est ce matin, devant la Commission des finances à la Chambre des conseillers, que le gouvernement a pu, enfin, faire  une présentation officielle des deux projets de loi sur la retraite, les syndicats ayant bloqué les débats pendant plus de deux mois.

La décision de reprendre les discussions a été dictée par le bureau de la Chambre des conseillers, saisi le 13 mai par Rahal Mekkaoui, président de la Commission des finances à la Chambre des conseillers.

Selon l’article 189 du règlement intérieur de la Chambre des conseillers, les commissions permanentes de la Chambre disposent d’un délai de 60 jours pour finaliser les discussions des projets de loi, à compter du jour de leur réception. Passé ce délai, le président de la commission soumet un rapport au président de la Chambre et propose un nouveau délai -maximum de 30 jours- pour la finalisation de l’examen du texte concerné.

Le bureau de la Chambre des conseillers s’est basé sur cet article et a donné à la commission un délai de 30 jours pour finaliser les discussions.

Obligés de s’y plier, les syndicats ont toutefois protesté contre cette décision, provoquant des interruptions de la présentation du gouvernement. Lors de cette séance, la CDT a été particulièrement hostile à la reprise des discussions et l’a fait savoir, en rendant la présentation de Driss Azami, ministre du Budget, difficile à mener. 

En réaction à la décision du bureau de la Chambre des conseillers, une grève est annoncée par les cinq syndicats pour mardi 31 mai. Elle concerne la fonction publique et des collectivités locales. Un sit-in aura lieu le même jour devant le Parlement.

Le 25 Mai 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation