La Mosquée Mohammed VI de Dar es Salam, un monument religieux pour la promotion d'un Islam éclairé et tolérant (Toufiq)

La Mosquée Mohammed VI de Dar es Salam, un monument religieux pour la promotion d'un Islam éclairé et tolérant (Toufiq)

La Mosquée Mohammed VI à Dar es Salam, dont le coup d’envoi des travaux de construction a été donné mardi par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sera un monument religieux à même de promouvoir la culture et l’enseignement d’un Islam éclairé et tolérant en Tanzanie, a indiqué le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. Toufiq a relevé que cette mosquée que le Souverain a bien voulu baptiser de Son Auguste nom, contribuera à répandre un Islam tolérant en République Unie de Tanzanie, qui a en commun avec le Royaume du Maroc l’appartenance au rite sunnite et à la doctrine acha’rite, étant bien noté que ce pays d’Afrique de l’Est compte de nombreuses confréries soufies, dont au moins une trentaine originaires du Maroc.

Et de faire remarquer que l’actuelle tournée royale dans des pays d’Afrique de l’Est comporte le même impact et aspect spirituel que les visites précédentes du Souverain dans les pays d’Afrique de l’ouest.

Le ministre a aussi souligné que le modèle de la Commanderie des Croyants constitue une soupape de sureté pour la préservation de l’Islam authentique "en cette période où ces pays ont besoin de préserver leurs valeurs religieuses et de tolérance de toute forme de déviation, de surenchère et d'extrémisme".

L'initiative Royale de construction de cette mosquée intervient en réponse à la demande formulée par le président du Conseil national des musulmans de Tanzanie, Mufti Aboubakr Ben Zoubeir Ben Ali, exprimant le besoin pressant pour une nouvelle mosquée et ses dépendances dans la ville de Dar es Salam.

Cet édifice religieux et culturel d’une superficie de 7.400 mètres carrés comprend une salle de prière pouvant abriter plus de 5.000 fidèles, une bibliothèque, une salle de conférence, un pavillon culturel et administratif, ainsi qu’un parking et des espaces verts.

Le 26 Octobre 2016
SOURCE WEB Par Atlas Info

Les tags en relation

 

Les articles en relation