Sidi Mokhtar El Joumani réélu président de la Chambre des pêches maritimes de l'Atlantique Sud

Sidi Mokhtar El Joumani réélu président de la Chambre des pêches maritimes de l'Atlantique Sud

Sidi Mokhtar El Joumani, du parti du Mouvement Populaire (MP), a été réélu, vendredi 6 septembre à Dakhla, président de la Chambre des pêches maritimes de l'Atlantique Sud pour la quatrième fois consécutive.

El Joumani a été réélu pour un quatrième mandat à l'unanimité des 16 membres présents, lors de l’élection du président et des membres du nouveau bureau de la Chambre de la pêche maritime de l'Atlantique Sud.

Selon les résultats définitifs de ce scrutin, le MP a décroché 5 des 18 sièges en jeu, suivi du du Parti de l'Istiqlal (PI, 3 sièges), du parti du Rassemblent national des indépendants (RNI, 3 sièges), et du Parti de la Réforme et du Développement (PRD) avec un seul siège.

Le nouveau bureau de la Chambre des pêches maritimes de l’Atlantique-Sud est composé d’Ibrahim Al-Battah du MP, 1er vice-président, de Redouan Zerhouni du PI, 2e vice-président, de Larbass Mae El-Aïnaïn du MP, secrétaire, de Hfadhou ben Abdelâayachi du PRD, secrétaire adjoint, de Slama Boussif du MP, trésorier, de Boujemâa Al-Madraj du RNI, trésorier adjoint.

Il est aussi composé de Mohamed Amouloud du PI, d’Ahmed Chermoudi du RNI, d’Ahmed Kaïda du MP, d’Aziz Boufous du PI et d’Ahmed Bihdu du RNI, comme conseillers.

Les chambres des pêches maritimes, qui sont des établissements publics dotés de la personnalité morale et de l’autonomie financière, doivent conformément à l’article 5 du Dahir n° 1-97-88 du 23 kaada 1417 (2 avril1997) portant promulgation de la loi n° 04-97 formant statut des chambres des pêches maritimes, renouveler leur bureau chaque 3 ans.

Publier Le 8 septembre 2018             

Source web par: medias24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Enseignement: la semaine de la colère

Enseignement: la semaine de la colère

Une circulaire du ministre de l’Education nationale, relative à la gestion des ressources humaines, a mis dans l’embarras plusieurs partis politiques, synd...