Les agences de voyages contestent la nouvelle loi sur la gradation et la vente à distance

Les agences de voyages contestent la nouvelle loi sur la gradation et la vente à distance

Les propriétaires et le personnel des agences de voyages organiseront, jeudi 11 octobre à partir de midi, un sit-in devant le ministère du Tourisme à Rabat.

Les agences de voyages contestent le projet de loi 11-16, qui devrait être validé au Parlement dès la prochaine session d’automne.

En effet, ils dénoncent une "élaboration unilatérale" de ce projet par le ministère, "sans aucune concertation avec les professionnels".

Ils demandent également au chef du gouvernement de "donner ses instructions en vue de la réalisation d’une étude d’impact de ce projet".

Les professionnels du secteur énumèrent, dans un communiqué, les risques d’adoption de cette loi:

- Suppression de plus de 10.000 emplois directs;

- Fermeture progressive des agences de voyages;

- Dégradation de la qualité des services de tourisme et de voyages;

- Augmentation du nombre d’arnaques et d’escroqueries liées aux voyages;

- Absence de la protection du consommateur;

- Détérioration de l’image du tourisme national.

Rappelons que le projet de loi 11-16 prévoit, entre autres, la mise en place d'un système de gradation de la licence d'agent de voyages, en fonction de l'activité et de la responsabilité engagée. Il prévoit également l'integration de mesures pour la vente à distance.

Le 10 Octobre  2018

Source Web : Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Tourisme : Regagner les Marchés Perdus

Tourisme : Regagner les Marchés Perdus

C’est là les conclusions à tirer d’une certaine politique touristique qui a conduit à la contraction des flux touristiques vers le Royaume, surtout au d...