Le besoin est là, la formation ne suit pas

Le besoin est là, la formation ne suit pas

Sujet d’actualité, le cyber sécurité a su intégrer la pensée collective face au développement des outils du digital et la montée de l’utilisation des réseaux sociaux et autres canaux numériques. C’est pourquoi le spécialiste mondial de la sécurité des systèmes d’information, Kaspersky Lab, a réalisé, en partenariat avec le cabinet d’études Averty, une étude sur la perception et la réalité des métiers de la sécurité informatique au Maroc.

Réalisée en octobre dernier via un sondage en ligne auprès d’un échantillon de 750 professionnels marocains dans 40 villes et âgés de 21 ans et plus, l’étude démontre que 95% des répondants estiment que la sécurité informatique est aujourd’hui «importante» pour une entreprise.

«L’enquête de Kaspersky Lab et Averty montre que toutes les entreprises sont concernées par la cyber sécurité, qui est aujourd’hui un enjeu majeur pour les économies. Il est donc important de mener des actions de sensibilisation et de formation auprès des futurs diplômés et des salariés», a déclaré Maroc Numeric Cluster, lors de la présentation des résultats, lundi.

D'ailleurs, 85% de l’échantillon estime que la sécurité informatique représente un des métiers de l’avenir dans le pays. Même si les formations en cyber sécurité, proprement dites, n’arrivent qu’en 10e position des choix d’études des sondés, les métiers de l’informatique, des télécoms et du web sont cités à 43% par les répondants. Ce manque d’intérêt pour les métiers de sécurité informatique s’explique d’après les participants à l’enquête par une faible demande sur le marché avec 40% des réponses, devant le manque de compétences requises (36%), l’absence d’offres en formation (30%) et enfin la faiblesse de la rémunération (19%). 

Publié le 27 novembre 2018

Source web par: le matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation