L’insoutenable nouvelle provocation du Saoudien Turki al Sheïkh envers le Maroc

L’insoutenable nouvelle provocation du Saoudien Turki al Sheïkh envers le Maroc

Le président saoudien de la Fédéraion arabe de football, Turki al Sheikh, également proche collaborateur du prince héritier Mohamed Ben Salmane, a de nouveau récidivé en faisant publier sur le site de l’UAFA une carte du Maroc tronquée de son Sahara. Recadrage.

Le président saoudien de la Fédération arabe de football, Turki al Sheikh, vient de se rappeler à notre mauvais souvenir en se permettant cette fois une incommensurable atteinte à la première cause nationale. Après le coup de poignard planté dans le dos des Marocains par le patron de la Fédé saoudienne de football, en juin dernier, lorsqu'il a soutenu la triple candidature USA-Mexique-Canada, au détriment du dossier marocain, le revoilà qui recommence, mais cette fois en pire... C'est en effet en tant que président de la Fédération arabe de football que ce haut responsable saoudien, proche collaborateur du prince héritier Mohamed Ben Salmane, a récidivé en s'attaquant à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc.

Pas plus tard qu'hier, dimanche 16 décembre, le site de la Fédération arabe de football, présidée par Turki Al Sheïkh, annonçait le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe arabe des clubs champions. "En présence de son excellence le président de la Fédération arabe de football, le professeur Turki ben Abdel Mohcine Al Sheïkh, la capitale des Emirats Arabes Unis, Abou dhabi, accueillera demain (17 décembre, Ndlr) le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe arabe des clubs champions", annonçait en effet la Fédé arabe, en affichant -et c'est là le comble!- la carte du Royaume du Maroc tronquée de son Sahara!

Un précédent gravissime dans les annales de la Fédération arabe de football, sachant qu'aucun pays arabe, de l'Océan au Golfe, abstraction faite de l'Algérie, parrain officiel du Polisario, ne s'est jamais permis une telle offense à la première cause des Marocains.

Le très volage Turki al-Sheïkh, englué jusqu'au cou dans des scandales de moeurs, a certainement abusé de son statut à la tête de cette Fédé arabe pour se permettre cette atteinte inqualifiable à la souveraineté territoriale marocaine.

Fait curieux, cette extrême provocation intervient deux semaines après la visite effectuée, le 3 décembre dernier à Alger, par le prince héritier Mohamed Ben Salmane.

Le prince héritier saoudien pourrait-il dire cette fois encore qu'il n'était pas au courant de cette ultime offense aux sentiments de 34 millions de Marocains?

assets

Le 13 Décembre 2018

Source web Par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Enlisement mauritanien

Enlisement mauritanien

Chute libre. Nouakchott ne l’entend certes pas de cette oreille, mais beaucoup de ses grands cadres le voient ainsi depuis longtemps. Bien évidemment, ils y ...