Impôts: des milliards de dirhams restitués

Impôts: des milliards de dirhams restitués

L'année s'est terminée sur une hausse de 4,2% des recettes fiscales et de 2,9% des dépenses. Les détails.

Le déficit budgétaire s'établit à 37,7 milliards de dirhams et s'est détérioré de 2 milliards de dirhams, rapporte L'Economiste dans son édition du 30 janvier. L'année s'est terminée sur une hausse de 4,2% des recettes fiscales et de 2,9% des dépenses, précise le quotidien.

L'accroissement des dépenses du personnel, poste incompressible, est contenu à 1%, s'établissant à 105,9 milliards de dirhams. Mais il ne tient pas compte des contributions de l'Etat-employeur au titre de la couverture médicale. Sinon, l'augmentation serait bien au-delà de 1%.

Le poste Aubes biens et services a pris 6,8%. Il inclut le transfert de 16,9 milliards de dirhams à la Caisse marocaine de retraite, 22,8 milliards pour les établissements publics et un montant de 2.8 milliards aux comptes spéciaux du Trésor.

Le point positif, dans ces dépenses, est l'accroissement des remboursements, dégrèvements et restitutions d'impôts de 14,2%, à 7,3 milliards de dirhams. Les remboursements de TVA, qui impactent directement la trésorerie des entreprises, se sont élevés à 5,1 milliards de dirhams. Les chiffres de la direction générale des Impôts indiquent qu'ils ont atteint 7,3 milliards de dirhams à fin décembre 2018.

L'année s'est néanmoins achevée sur un recul de la charge de compensation (2,1%) à 13,7 milliards de dirhams. Les rentrées d'impôts ont augmenté de 4,2%, un niveau au-dessus de l'évolution du PIB qui devait s'établir à 3%, selon les prévisions du Haut commissariat au plan.

Le 28 janvier 2019

Source web Par Le 360

AMDGJB

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Les régimes de retraite en danger

Les régimes de retraite en danger

En 2018, les régimes de retraite ont collecté 50,5 milliards de dirhams de cotisations, soit 4,4% du PIB, pour 4,6 millions d’actifs cotisants représentant...