Coronavirus : le Maroc, comme le reste du monde, anticipe le pire

Coronavirus : le Maroc, comme le reste du monde, anticipe le pire

Un 6e cas de contamination au coronavirus a été confirmé au Maroc. Le royaume consolide ses mesures préventives contre le virus et a contrôlé jusqu’à présent plus de 35 000 personnes au niveau de tous ses points de passage aériens, maritimes et terrestres. Plusieurs annulations et reports d’événements ont été annoncés pour prévenir tout risque de contagion. Ces dispositifs sont intervenus alors que l’Organisation mondiale de la Santé a (enfin) qualifié l’épidémie du COVID-19 de "pandémie" et que les États-Unis et l'Arabie Saoudite ferment leur frontière aux européens.

6e cas de coronavirus au Maroc, le royaume se barricade. Dans la soirée du mercredi 11 mars, le ministère de la Santé a confirmé qu’une ressortissante franco-sénégalaise (64 ans), arrivée à Fès le 5 mars en provenance de France, a été testée positive au coronavirus. La patiente est actuellement confinée dans un hôpital de la ville, et toutes les dispositions ont été prises pour identifier et surveiller les personnes avec lesquelles elle est entrée en contact. Le ministère de tutelle a également affirmé que, jusqu'au 8 mars, plus de 35 000 personnes ont été contrôlées au niveau de tous les points de passage aériens, maritimes et terrestres du pays. Cette mesure, qui s’inscrit dans le cadre des mécanismes de prévention contre le COVID-19, a concerné les voyageurs arrivant des régions touchées par l’épidémie, explique H24Info.

Une nouvelle série d’annulations et de report d’événements

Toujours dans le cadre des dispositifs adoptés contre le virus chinois, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé, mercredi, l’annulation de tous les moussems religieux «quelle que soit l’ampleur de leurs rassemblements». La même source ajoute que les oulémas, les prédicateurs et prédicatrices ainsi que les imams ont été appelés à «sensibiliser les gens à la question de la prévention de l’épidémie, notamment en respectant les règles d’hygiène». Outre l’annulation des moussems religieux, des inaugurations royales à Casablanca ont été reportées, selon le quotidien Assabah. Le journal affirme que les activités du roi Mohammed VI dans la métropole ont été suspendues à cause de suspicions autour de la contamination de responsables locaux au Covid-19. 50 hauts fonctionnaires de différents services de la ville (Sûreté, Santé, Intérieur) ont dû procéder à un dépistage, même si tous ont été testés négatifs au virus.

De son côté, l’Association des importateurs de véhicules automobiles montés (AVIAM) vient d’annoncer que la 12e édition de l’Auto Expo a été officiellement reportée à juin 2021. Et de préciser que cette décision a été actée par la majorité des membres de l’association, lors de son assemblée générale extraordinaire du 11 mars, nous apprend Le Matin.

Le monde se prépare au pire

Après la mort de 4631 personnes et la contamination de 125 972 autres au COVID-19 dans le monde, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a enfin qualifié l’épidémie du virus chinois de "pandémie". Selon Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, le nombre d’infections, de décès et de pays touchés va augmenter dans «les jours et les semaines à venir». Lors de sa conférence de presse du mercredi 11 mars à Genève, il a déploré qu’en dehors de la Chine, le nombre de cas s’est multiplié par 13, tandis que le nombre des pays affectés a triplé. Le directeur a également dénoncé «les niveaux alarmants d’inaction» dans le monde face au coronavirus, tout en exhortant les pays à déployer davantage d’efforts pour contenir l’épidémie.

Par ailleurs, dans la nuit de mercredi à jeudi, Donald Trump, président américain, a annoncé l'interdiction de l’entrée aux États-Unis durant trente jours pour tout étranger ayant séjourné en Europe, afin d’endiguer la pandémie du coronavirus. Jusqu'ici, les Etats-Unis ont connu 38 morts et plus de 1 300 cas de contaminations dans le pays. Selon Le Monde, cette nouvelle mesure entrera en vigueur vendredi à minuit (5 heures au Maroc) et ne concerne que l’espace Schengen (Le Royaume-uni n'est pas concerné).

À l’image des États-Unis, le gouvernement saoudien a décidé de «suspendre temporairement les vols à destination et en provenance des pays de l’Union européenne (UE)». Il a également suspendu ses vols en provenance et à destination de la Fédération helvétique, de l’Inde, du Pakistan, du Sri Lanka, des Philippines, du Soudan, de l’Éthiopie, du Soudan du Sud, de l’Érythrée, du Kenya, de Djibouti, de la Somalie, des Émirats Arabes Unis, du Koweït, du Bahreïn, du Liban, de l’Égypte et de l’Iraq. D’après Asharq Al Awsat, l’Arabie Saoudite, qui compte désormais 45 cas de contamination, a limité en outre le trafic des voyageurs sur ses frontières terrestres avec la Jordanie, sauf pour des cas humanitaires ou exceptionnels. Le trafic commercial et de fret reste quant à lui ouvert, indique la même source.

Niveau sportif, après la Série A italienne, c'est au tour de la liga espagnole d'être suspendue jusqu'à nouvel ordre. Le Real Madrid a fermé son centre d'entrainement et a placé tous ses joueurs en quarantaine après qu'un joueur ait été testé positif. La NbA a également arrêté son championnat cette nuit après l'annonce de la contamination du pivot français des Utah Jazz, Rudi Gobert.

Le 12/03/2020

Source web Par Le Brief

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le Maroc, entre paroles et actes

Le Maroc, entre paroles et actes

Le Maroc mise et ouvre ses portes aux grandes écoles françaises pour former ses élites et attirer les étudiants africains, et c'est très bien. Mais d&#...

Transavia met les gaz au Maroc

Transavia met les gaz au Maroc

Ouverture des ventes en monnaie locale aux achats de groupes Une recherche de vol sur 3 se fait désormais à partir d’un terminal mobile. Une tendance au ...