Ça craint pour l’aérien

Ça craint pour l’aérien

Très impacté par la propagation planétaire du coronavirus, le secteur de l’aérien ne cesse de battre de l’aile. Avions cloués au sol, industrie aéronautique paralysée, prestataires directs à l’arrêt, handling en chômage, etc. Bref, tout un système en syncope.

Les prévisions pessimistes sont tout aussi pandemiques. Et c’est le vice-président de l’Association internationale du transport aérien (IATA) qui en rapporte les nouvelles :

    Plus de 225 000 emplois dans l’aviation au Maroc pourraient être perdus en raison de Corona. Très fragilisée par le passée, la compagnie nationale est sur le point de faire face aux pires de ses cauchemars, lui venir en aide n’est pas encore à l’ordre du jour du Gouvernement.

    Les Émirats arabes unis pourraient perdre 13,6 millions de passagers et des revenus de base de 2,8 milliards de dollars, et 163 000 emplois dans l’aviation menacés.

    L’Arabie saoudite pourrait perdre 16 millions de passagers, 3,1 milliards de dollars de revenus de base et plus de 140 000 emplois dans le secteur de l’aviation menacés par la pandémie.

    Le coronavirus menace 33 000 emplois dans l’aviation au Qatar. Près de 20 000 emplois pourraient être perdus.

Le 18 Mars 2020

Source web Par Premiumtravelnews

Les tags en relation

 

Les articles en relation