TSGJB BANNER

Le variant indien serait apparu chez une agence de voyage casablancaise

Le variant indien serait apparu chez une agence de voyage casablancaise

Maudit Corona l’insaisissable. Il aura suffi d’une petite année d’étendue qu’il anéantisse des vies, massacre des économies et sape les moraux. Et ce n’est pas fini. A peine que l’humanité espère se régénérer avec la mise sur le marché du vaccin qu’il fonde une famille, enfante des variantes et variants, héritiers sans frontières, « citoyens-virus » du monde… dans une reconquête des santés et la mise à mort des économies. Et du coup, l’espoir se dissipe.

Impasse et retour à la case de départ : les frontières se referment, les avions coupent le moteur et le spectre d’une deuxième année blanche hante les esprits. Le plus à plaindre dans la déroute reste l’industrie du tourisme qui risque la crise cardiaque.

Et les bons espoirs que nous commençons juste à nourrir pour une reprise « nationale » cet été, sont subitement plombés par l’apparition implacable de cas du terrible variant indien à Casablanca qui, selon la rumeur aurait été détecté dans une agence de voyage à Casablanca, spécialisée du marché des Maharadjahs. D’après nos infos, le variant aurait été apporté par un client indien de l’agence qui aurait été hébergé dans un 5 étoile de Casablanca sans faire de bruit ni même aviser le personnel travaillant au sein de l’agence pour prise urgente de précautions.

Fallait que ce soit une agence de voyages qui importe l’intrépide variant, au-delà de toute éthique professionnelle et d’égards humains envers autrui, si ce n’est une transgression claire des lois en vigueur dont l’agence en question fait malheureusement fi sans crier gare. D’ailleurs, d’après ce que l’on raconte dans le milieu, la dite agence donnerait du fil à retordre à la réglementation du secteur et aurait dépassé même les bornes, en daignant prendre seulement 100 DH de fees au lieu des 360 DH fixés et appliqués normalement par les agences de voyages nationales structurées.

Pas étonnant qu’elle apporte le variant indien dans ses bagages. Faut-il se taire pour autant ?

Le 03 mai 2021

Source web Par : premium travel news

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Brouillard par temps clair-obscur

Brouillard par temps clair-obscur

Hier mardi au Parlement, Mme la ministre du Tourisme répondait, dans le cadre des questions orales, à l’éventuelle réouverture des frontières par un renv...

Un monde en devenir

Un monde en devenir

Tout le monde s’accorde pour dire que la mondialisation et son corolaire (la circulation des personnes) ont servi de marche pied à l’expansion de la crise ...

Le tourisme est une industrie capitale

Le tourisme est une industrie capitale

L’industrie touristique est une industrie à part entière qui puise dans d’autres industries et qui alimente beaucoup d’autres tel le transport aérien, ...

La CNT s’explique

La CNT s’explique

Contre toute attente, la réunion de la CNT, tenue à Casablanca le 14 juillet courant, a été des plus transparentes où tout a été déballé: Relations mut...