TSGJB BANNER

La sécheresse en Chine pourrait provoquer une pénurie mondiale de tout

La sécheresse en Chine pourrait provoquer une pénurie mondiale de tout

Depuis plusieurs mois, la Chine est confrontée à une sécheresse historique dont les répercussions risquent de faire trembler le monde entier.

Le niveau des précipitations dans les provinces du sud-est accuse un déficit de 50% à 80% depuis le mois d'octobre, et 470.000 personnes souffrent de pénuries d'eau dans les régions rurales.

Mais cette sécheresse prolongée a surtout de sérieuses conséquences sur l'économie. Les barrages hydroélectriques, qui assurent 18% de la production électrique chinoise, sont en sous-régime, et les centrales à charbon n'arrivent pas à combler la hausse de la demande, tirée par la forte reprise économique.

Dans le cadre de ses engagements climatiques, le gouvernement chinois cherche en effet à contrôler strictement l'usage du charbon, ce qui exacerbe la pénurie d'énergie. Dans le même temps, la Chine a également limité ses importations de charbon en provenance d'Australie sur fond de tensions diplomatiques.

«La Chine fait face à sa pire pénurie d'énergie depuis 2011», alerte CNN. La province du Guangdong, au sud-est de la Chine et qui concentre 10% de la production économique chinoise, rationne ainsi l'électricité depuis un mois.

Les restrictions ont forcé les entreprises de toute la province à fermer quelques jours par semaine et les autorités locales avertissent que le rationnement pourrait durer jusqu'à la fin de l'année. Au moins neuf provinces sont confrontées au même problème, y compris de grands centres manufacturiers comme le Zhejiang.

Effet papillon

Ces tensions ne posent pas seulement un problème à l'économie chinoise. «Cela risque d'entraîner une réaction en chaîne sur toute la chaîne d'approvisionnement mondiale», met en garde CNN.

Un bon exemple en a été fourni récemment par la pénurie de puces, en partie liée à une sécheresse dramatique qui a touché Taïwan. Mais le ralentissement de la production électrique risque d'affecter en priorité les industries très gourmandes en énergie, comme la construction ou la sidérurgie.

Chengde New Material, l'un des plus grands producteurs d'acier inoxydable du pays, a averti ses clients à la fin du mois dernier qu'elle fermerait ses activités deux jours par semaine jusqu'à la fin des rationnements, et qu'elle s'attendait à un volume de production en baisse de 20%, soit 10.000 tonnes par mois qui manqueront au compteur.

Tous les secteurs risquent d'être concernés: le Guangdong, l'une des provinces les plus touchées, est le cœur manufacturier de la Chine qui représente un quart de son commerce extérieur, notamment dans les vêtements, les jouets et l'électronique.

«La pénurie d'électricité va inévitablement conduire à des retards de livraison et augmenter les délais d'expédition dans le monde entier», prévient Henning Gloystein, directeur de l'énergie, du climat et des ressources chez Eurasia Group.

La Chine n'est pas le seul pays à être confronté à la sécheresse. En 2020, la Nouvelle-Zélande a du réduire son cheptel de moutons de 800.000 bêtes, ce qui a entraîné un effondrement des exportations de viande et de laine. Un bon conseil: faites une provision de pulls pour l'hiver prochain.

Le 09 juillet 2021

Source web Par : korii slate

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Un article de CNN a parlé du Maroc

Un article de CNN a parlé du Maroc

Le mont Toubkal a été désigné par la chaîne américaine d’information en continue CNN, 6ème meilleure destination mondiale pour les amateurs de randonn...

Le dilemme des groupes de réflexion

Le dilemme des groupes de réflexion

Sans la recherche de haute qualité fournie par les groupes de réflexion indépendants, il ne peut y avoir de processus décisionnel efficace, ni même de base...