Marrakech: L’Argana a enfin rouvert ses portes

Marrakech: L’Argana a enfin rouvert ses portes

Après 4 ans d’attente

Depuis l’attentat meurtrier du 28 avril 2011

Bonne surprise: les clients sont au rendez-vous

Quatre ans après l’attentat meurtrier du 28 avril 2011, le café restaurant l’Argana, sur la place Jemaa El Fna à Marrakech, vient de rouvrir ses portes. Une nouvelle décoration, un étage en plus, un meilleur service et toujours autant de clients (Ph. Mokhtari)

IL aura fallu 4 ans d’attente pour voir l’Argana de Marrakech rouvrir ses portes. Quatre longues années pour effacer les traces de l’effroyable journée du 28 avril 2011. Ce café mythique de la place Jemaa El Fna est resté longtemps en sommeil derrière de lourdes bâches. Puis, les habitants ont vu les travaux avancer de loin, petit à petit. C’est donc le 23 décembre dernier, dans une période de fêtes de fin d’année et du 30è anniversaire de la déclaration de la médina de Marrakech en tant que patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, que les clients sont venus nombreux pour cette ouverture. A la bonne surprise de tout le personnel du restaurant. Marocains et touristes ont immédiatement réinvesti le lieu pour siroter une orange pressée en terrasse ou en salle. Ces 4 ans d’attente ont permis de revoir totalement la distribution, la décoration et même le service. Un véritable lifting. Obligatoire dans ce genre de cas où la mort a frappé, pour repartir sur d’autres souvenirs. Car l’histoire est dure à digérer. En plus d’une panique incommensurable sur la place Jemaa El Fna, le bilan faisait état de 17 morts et de 20 blessés de différentes nationalités, dont la France a payé le plus lourd tribut avec 8 décès. Un choc.

Très vite, les coupables ont été appréhendés. Pour les enquêteurs, ils étaient fortement imprégnés de l’idéologie djihadiste. Dire qu’à l’origine, le plan visait le Café de France. Mais sur place, l’affluence étrangère a été jugée plus importante à l’Argana. Le destin tient souvent à peu de chose. L’auteur de la tuerie, Adil el-Atmani, avait, plusieurs mois avant le drame, savamment concocté ses bombes artisanales faites d’explosifs, de métal et de clous, dont il a trouvé la recette sur le web. Quelques repérages plus tard, il s’installe en terrasse avant de laisser son sac derrière lui et d’actionner la bombe. Immédiatement, la place est plongée dans le chaos. Les bien portants, les commerçants, tous s’organisent très vite pour porter assistance aux victimes. Pendant les premières minutes, la rumeur oscillait entre un attentat et l’explosion d’une bouteille de gaz dans les cuisines du restaurant. Aujourd’hui condamné à mort, le tueur avait été arrêté à son domicile à Safi, sans opposer de résistance.

De notre correspondante,

Le 04 Janvier 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

Tag : attentat meurtrier du 28 avril 2011- le café restaurant l’Argana– place Jemaa El Fna à Marrakech- la déclaration de la médina de Marrakech– le bilan faisait état de 17 morts et de 20 blessés de différentes nationalités– idéologie djihadiste– domicile à Safi–

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le délire algérien sur le Maroc

Le délire algérien sur le Maroc

Il y a une vraie culture du délire algérien sur le Maroc. Avec ses codes, ses postures et ses réflexes. Un délire médiatique qui reflète une pathologie po...

Le Maroc à l'UA: Et maintenant?

Le Maroc à l'UA: Et maintenant?

Les premiers moments de joie passés, retour sur l'admission du Maroc, sa portée, les prochaines étapes et les questions qui se posent. >Le Maroc offen...