L’industrie aéronautique, un axe prioritaire pour l’émergence de l’économie nationale

L’industrie aéronautique, un axe prioritaire pour l’émergence de l’économie nationale

Baisser de rideau de la 25ème édition de la Conférence annuelle de l’aviation africaine à Casablanca

«Mettre en exergue le développement de l’industrie aéronautique au Maroc ainsi que le rôle pionnier joué par le Maroc dans ce domaine», tels ont été les objectifs de la 25ème Conférence annuelle de l’aviation africaine (MRO), l’événement annuel qui regroupe les acteurs et opérateurs de la maintenance de l’aviation civile notamment en Afrique, les constructeurs et fournisseurs de l’industrie aéronautique, les dirigeants et managers des compagnies aériennes africaines ainsi que les managers des opérateurs de la filière aéronautique mondiale, qui s’est tenue, comme prévu du 14 au 16 mars 2016 sous la présidence du ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique.

«Le Maroc est le pays hôte de cette 25ème édition à l’instar de la 19ème édition tenue en 2006 », a tenu à rappeler Hakim Challot, directeur de la communication de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) lors de l’ouverture de la conférence internationale, notant qu’en une décennie, le Royaume a connu une transformation totale et une mutation générale grâce aux multiples chantiers lancés entre-temps dans les différents domaines économique, social, industriel, culturel et ce, sans oublier les industries de l’aéronautique et du transport aérien.

Et de souligner que cette édition justement a été l’occasion de mettre en relief le développement remarquable enregistré ces dernières années dans ces secteurs et de s’arrêter aussi sur la place prépondérante qu’occupent aujourd’hui ces industries dans l’économie du Royaume ajoutant que le Maroc a fait le choix de faire de l’industrie aéronautique, sous toutes ses formes, un axe prioritaire pour l’émergence de son industrie et son économie. En parallèle, il a assuré que le Maroc a renforcé sa place comme hub international au niveau du transport aérien.

Pour sa part, Fouad Boutayeb, le directeur du pôle d’exploitation à RAM, a indiqué qu’aujourd’hui, les aéroports du Maroc accueillent près de 18 millions de passagers par an, et que ce sont près de 60 compagnies aériennes qui assurent des centaines de liaisons reliant le Maroc au reste du monde. Transportant plus de 6,3 millions de passagers par an, RAM dessert plus de 80 destinations internationales, a-t-il signalé relevant que grâce au trafic de la compagnie nationale, le hub de Casablanca est devenu une plaque tournante du trafic aérien entre le continent africain et les autres continents.

«L’aéroport Mohammed V est ainsi le premier hub africain -et le deuxième après l’aéroport Paris Charles De Gaulle- pour le déplacement des Africains entre le continent et le reste du monde», a-t-il fait ressortir expliquant que le secteur des industries aéronautiques connaît une croissance soutenue et durable et offre de nombreuses opportunités d’emploi dans des filières hautement spécialisées.

Et de faire observer, dans ce cadre, que la maintenance aéronautique est une activité indispensable et consubstantielle à la croissance du marché aéronautique, mettant l’accent sur les pays émergents, particulièrement le Maroc, qui attirent beaucoup de sociétés de MRO grâce au faible coût de la main-d’œuvre par rapport aux pays d’Amérique du Nord et d’Europe.

M. Boutayeb a fait ressortir, dans ce sens, que le Maroc ne ménage aucun effort en matière de formation des ingénieurs et des techniciens en matière d’aviation civile afin de se doter de compétences qualifiées en vue de renforcer le système de l’aviation conformément aux exigences réglementaires internationales.

Le 17 Mars 2016
SOURCE WEB Par Libération

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Aéronautique: le secteur cartonne

Aéronautique: le secteur cartonne

L’industrie aéronautique marocaine met le turbo. En effet, le bilan d’étape de 2014 à 2017 montre que le chemin parcours est très encourageant. Le secte...

Vignette auto, une application boiteuse

Vignette auto, une application boiteuse

Certains contribuables étrangers résident au Maroc ont eu droit à une mauvaise surprise lorsqu’ils ont voulu payer leur vignette auprès de la banque. L’...