Provinces du Sud Le rôle des jeunes dans la défense de l’intégrité territoriale mis en avant à Laâyoune

Provinces du Sud Le rôle des jeunes dans la défense de l’intégrité territoriale mis en avant à Laâyoune

Des participants de divers horizons ont animé le débat. Ph. Seddik

Le Palais des congrès de la ville de Laâyoune a abrité, vendredi, une conférence de presse sur le thème «L’actualité de la cause nationale après la résolution n°2285 de l’ONU».

Revers cinglant pour toutes les manœuvres du Secrétariat général de l’ONU, la dernière résolution du Conseil de sécurité des Nations unies sur le Sahara marocain (n°2285) n’en finit pas de faire parler d’elle. Vendredi, elle était en effet au centre d’une rencontre à Laâyoune organisée par l’Instance nationale de la jeunesse et de la démocratie, en partenariat avec le ministère de la Jeunesse et des sports. Tenue sur le thème «La première cause nationale après la résolution n°2285 de l’ONU», cette manifestation a été marquée par la participation du ministre de la Jeunesse et des sports, Lahcen Sekkouri, du wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, Bouchaïb Yahdih, qui représentait le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Charki Draïss, le président de la région, Sidi Mohamed Ould Rachid, ainsi que Saâd Hazim, coordinateur de l’Instance organisatrice.

Dans son allocution d’ouverture, Lahcen Sekkouri a salué les efforts de la commission d’organisation du 32e championnat d’Afrique des clubs vainqueurs de coupe de Handball, «un événement à forte charge symbolique et qui contribuera certainement à mettre en avant les atouts de la région qui a vu ses infrastructures se renforcer considérablement». Par ailleurs, le responsable gouvernemental a souligné que «depuis les provocations du SG de l’ONU jusqu’à l’adoption de la résolution n° 2285, le gouvernement, sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a entrepris plusieurs actions fermes, afin de conforter la légalité et la légitimité de la position marocaine». Et de préciser que la résolution onusienne a «préservé des acquis fondamentaux et a mis en échec les manœuvres visant l’intégrité territoriale.

Le Conseil de sécurité a ainsi rejeté toutes les tentatives visant à altérer la nature du mandat de la Minurso». Évoquant l’importance de la mobilisation et de la cohésion face aux intrigues des ennemis du Maroc, le M. Sekkouri a particulièrement mis l’accent sur le rôle de son ministère «dans l’encadrement des jeunes Marocains engagés et de les doter des atouts nécessaires pour défendre la cause nationale». Dans cet ordre d’idées, il a annoncé que le projet de loi relatif au «Conseil consultatif de la jeunesse et de l’action associative» serait soumis au Conseil gouvernemental prochainement.

Pour sa part, le wali de la région, Bouchaïb Yahdih, a affirmé que le discours prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Riyad constituait une feuille de route, non seulement pour la défense de la cause nationale, mais pour l’ensemble des pays musulmans qui font l’objet de complots déstabilisateurs. Tout comme M. Sekkouri, le wali a insisté sur le rôle des jeunes. «La jeunesse marocaine a un rôle crucial à joueur dans le dossier du Sahara marocain». De son côté, le coordinateur national de l’Instance nationale de la Jeunesse et la démocratie, Saâd Hazim, a levé le voile sur la signature d’un accord de partenariat avec le ministère de la Communication, portant sur la formation de 5.000 jeunes Marocains aux techniques du plaidoyer numérique pour la défense de la première cause nationale.

Le 06 Mai 2016
SOURCE WEB Par LE MATIN

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation