Agriculture. La Comader se restructure à l'occasion de ses dix ans

Agriculture. La Comader se restructure à l'occasion de ses dix ans

Créée en 2006, la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (Comader) célèbre cette année son dixième anniversaire. Elle présente à cette occasion une nouvelle structuration de ses filières.

La Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER) souffle déjà sa dixième bougie. La Confédération a choisi cette occasion afin de faire le point sur ses différentes réalisations durant la décennie 2006-2016, la première de son existence.

C'est l’occasion également de présenter la nouvelle structure de ses filières, sur fond de la loi n°03-12 relative aux professions agricoles, qui constitue "un tremplin pour la restructuration profonde et le développement des filières agricoles", selon la Confédération.

La nouvelle organisation de la Comader fait ainsi ressortir une vingtaine d’interprofessions agricoles et agro-industrielles, qui regroupent plus de 300 associations et qui font preuve, selon les dires de la Confédération, d’une grande capacité d’intégration des chaînes de valeur dans les différentes filières agricoles.

Chaque interprofession regroupe l’ensemble des composantes d’une même filière (production, valorisation et commercialisation) autour d’une vision unifiée, concertée et solidaire, dans le but d’améliorer la production, la rentabilité et la valorisation, par la conjugaison des efforts dans les domaines clés tels que l’encadrement, la recherche, le transfert de technologie, la diffusion de l’information et la promotion des produits.

La nouvelle restructuration de la Comader, suivant les principes de représentativité, de parité et de solidarité préconisés par la loi n°03-12, renforcera ainsi son rôle de concertation, de coordination et de conciliation. Qui plus est, la Comader envisage la création de ses antennes régionales, les Crader (Conseils régionaux de l’agriculture et de développement rural).

Dans ce cadre, des chantiers portant sur une trentaine de dossiers transverses (commercialisation, fiscalité, plan comptable agricole, changement climatique, développement rural, etc.) ont été confiés à dix commissions permanentes redynamisées, afin d’en faire des forces de propositions, dans une démarche prospective de réflexion sur l’agriculture de demain, que la Comader veut compétitive, solidaire, plurielle, durable et résiliente.

La Comader veut ainsi, avec les interprofessions, capitaliser et pérenniser l’apport du Plan Maroc Vert, en assumant leur fonction stratégique de relais au-delà de 2020, date butoir du plan: "Le véritable indicateur de succès du PMV est l’amélioration significative de la situation du petit agriculteur, pour devenir un véritable opérateur économique", note Ahmed Ouayach, président de la Comader.

Le 07 Juillet 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation