Le Conseil supérieur des Oulémas plaide pour le renforcement de l’unité politique de la Oumma en se mobilisant derrière la Commanderie des croyants

Le Conseil supérieur des Oulémas plaide pour le renforcement de l’unité politique de la Oumma en se mobilisant derrière la Commanderie des croyants

Lors de sa 22e session tenue avec la Haute approbation de S.M. le Roi, Amir Al-Mouminine

Les travaux de la 22e session du Conseil supérieur des oulémas se sont ouverts, vendredi soir à Rabat, pour se tenir deux jours durant avec la Haute Approbation de S.M. le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, Président du Conseil supérieur des oulémas.

S'exprimant à cette occasion, le secrétaire général du Conseil, Mohammed Yssef, a souligné que cette 22e session se tient à la veille d’un événement national cher à l’ensemble des Marocains, à savoir la glorieuse Fête du Trône, qui constitue une occasion pour les Marocains de renouveler les liens d'allégeance et de loyauté au glorieux Trône Alaouite et de réitérer la cohésion entre le peuple et le Trône, ajoutant que cet événement constitue également une opportunité pour les oulémas de rappeler aux générations montantes la cohésion exemplaire hors pair entre le Trône et le peuple marocain.

Cette session intervient aussi au lendemain d'une série d'événements au niveau régional et international marqués par des provocations visant l'intégrité territoriale du Maroc et ses grands projets de développement, a noté M. Yssef au cours de cette rencontre qui s'est déroulée en présence du ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq. Et de souligner que le Royaume n'a pas été inquiété par ces événements grâce aux politiques et initiatives sages de S.M. le Roi, Amir Al Mouminine, que ce soit à travers des mesures nationales qui ont renforcé le niveau de l’unité et de cohésion de l’ensemble des composantes de la nation ou par le biais des messages adressés au concert des nations et des messages royaux qui ont incarné la détermination du Maroc à poursuivre sa mobilisation pour défendre sa cause nationale inébranlable.

La prise de conscience majeure des défis de cette étape consiste principalement en la préservation de l'identité religieuse et culturelle fondée sur la modération, la protection de la croyance et de la pensée contre les conflits déviants qui visent à affaiblir l'unité de cette nation, la préservation de notre intégrité territoriale qui requiert l'implication de tout un chacun dans le projet de développement et de réforme nationale et le rejet de tout égoïsme ou intérêt individuel et sectaire pour relever le pari de la stabilité et de la sécurité, a-t-il plaidé.

M. Yssef a noté, à ce propos, que le Conseil supérieur des oulémas, qui relève avec force ces défis, est parfaitement conscient de son devoir d'éclairage et de mobilisation continus des citoyens, a souligné M. Yssef, estimant à cet égard que la mission des oulémas consiste à renforcer l’unité politique de la Oumma en se mobilisant fortement derrière la Commanderie des croyants, et en préservant les constantes de la nation, en maintenant le leadership scientifique avec l'appui des institutions ancestrales, comme l'Université Al Quaraouiyine, qui marquent la profondeur culturelle et civilisationnelle pionnière en matière de préservation du culte sunnite de juste milieu et des valeurs islamiques de la Oumma. L'institution des oulémas est parvenue au cours de cette période à faire connaître les constantes de la nation, ses spécificités religieuses et nationales qui font l'unanimité de tous les Marocains, a-t-il dit, notant que l'expérience marocaine dans le domaine religieux a attiré l'attention du monde entier à la faveur de son efficacité et ses succès.

Et de préciser qu'une batterie d'instruments a été mise en place pour promouvoir la chose religieuse, notamment la Charte des oulémas qui vise à assurer une formation continue et une communication effective au profit de plus de 50.000 imams deux fois par mois, la formation des imams, des morchidines et morchidates pour veiller sur la sécurité spirituelle des citoyens, outre l'élaboration de documents scientifiques unifiés pour superviser l'action des encadrants religieux. Il a, dans ce sens, souligné que le Conseil supérieur des oulémas est soucieux de travailler selon une vision claire et une stratégie bien ficelée traduite en un plan d'action central et local dont le suivi est assuré par le secrétariat général, notant que cette session se penchera sur les moyens à même de promouvoir et préserver le discours religieux au service de l'unité nationale, la sécurité spirituelle des citoyens et le soutien des acteurs du champ religieux.

Lors de cette session, les commissions du Conseil se pencheront sur l'examen des points inscrits à l'ordre du jour portant sur «Le bilan d'activités du Conseil supérieur des oulémas et des Conseils locaux des oulémas», «Le prêche et l'unité nationale : encadrement et développement», et «La femme érudite au cœur du projet de l'unité de la Oumma : dynamisation et mise en œuvre». Les commissions du Conseil examineront également «Le programme des Mourchidates au service de l'unité religieuse et nationale : intégration et amélioration», «La coordination régionale, une consécration de l'unité religieuse et un fondement pour l'immunisation et le développement».

Le 17 Juillet 2016
SOURCE WEB Par Le Matin

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Mohammed VI tape du poing sur la table

Mohammed VI tape du poing sur la table

Peu après l'annonce des grâces, le souverain a vivement critiqué dans son discours les partis politiques et administrations publiques, pointant des "dysf...