Rentrée scolaire L’absentéisme dans le collimateur

Rentrée scolaire L’absentéisme dans le collimateur

Le contrôle va commencer dès le premier jour

Le nombre d’heures dans le primaire réduit de 30 à 24

Le coefficient du bac national passera à 75% au lieu de 50%

Les parents d’élèves seront désormais associés au projet stratégique de l’école. Ils sont appelés à signer la charte qui sera affichée dans les établissements (Ph. Jarfi)

La rentrée 2016-2017 sera placée sous le signe de l’innovation. La masse horaire dans le cycle primaire passera de 30 heures par semaine à 24. Le reste sera réparti entre trois disciplines: les matières d’éveil, les langues et les mathématiques. Il n’y aura plus de cours les samedis. Testée l’année dernière dans des établissements pilotes, l’expérience sera étendue à d’autres institutions avant sa généralisation. Le coefficient de l’examen national du baccalauréat sera porté à 75% au lieu de 50% actuellement. L’autre nouveauté concerne le recrutement de plusieurs centaines d’enseignants stagiaires sur la base d’un test. Plusieurs centaines ont été recalés et ont tenu des manifestations dans plusieurs régions. Les professeurs retenus devront encore passer un examen de titularisation à la fin de l’année scolaire. Ceux qui ne réussiront pas leur certificat d’aptitude professionnelle pourront encore participer à une session de rattrapage. En cas d’échec, ils n’auront plus aucune alternative pour rester dans la fonction publique.

Cette année, la lutte contre l’absentéisme sera le mot d’ordre du ministère de l’Education pour la rentrée scolaire 2016-2017. Enseignants et élèves seront surveillés de plus près. Selon un récent rapport de la Banque mondiale, les professeurs s’absentent plus de 35 jours par an, tout juste derrière la Syrie qui est en guerre.

Aïd El Adha oblige, la rentrée des classes aura lieu le 19 septembre. Le département de l’Education devra également prêter une attention particulière aux élèves qui jouent les prolongations et qui ne rallient pas leur classe à la rentrée. Les instructions ministérielles insistent sur l’organisation d’une campagne de sensibilisation pour que les élèves regagnent leurs classes dès le premier jour de la rentrée. Le compteur de l’absence démarrera dès la rentrée via Massar. Un dispositif électronique consultable par les parents à travers Internet.

Pour améliorer le taux de scolarisation, le challenge sera également de recruter des élèves parmi les enfants à besoins particuliers ou ceux fréquentant l’éducation non formelle, dont la rentrée scolaire a été fixée au 10 octobre. Il est également question de continuer la réinscription des élèves qui n’avaient pas pu s’inscrire en juillet dernier. Le ministère devra également faire face à la déperdition scolaire qui continue de constituer un cauchemar pour le gouvernement malgré les milliards de dirhams injectés dans l’éducation.

La période située entre le 19 et le 30 septembre sera consacrée à l’évaluation de l’année scolaire 2015-2016 et des acquis des élèves. L’objectif étant d’ajuster le programme en fonction des besoins des élèves. Ceux qui présentent des carences dans certaines matières bénéficieront de séances d’appui. Cette année, les cours de révision, prévus du 19 septembre au 6 octobre, seront officiellement intégrés dans l’emploi du temps des enseignants. Sauf que cela n’est pas systématique vu les moyens des établissements scolaires et du staff professoral.

Il arrive que des élèves souhaitent changer d’orientation avant même de débuter les cours. Ce sera possible du 1er au 30 septembre. Une autre période de rattrapage sera prévue jusqu’au 15 octobre pour changer de filière. Le résultat sera rendu public avant le 30 du même mois.

La date de l’examen normalisé local pour l’obtention du certificat des études primaires a été fixée au 23 janvier 2017. Quant à l’examen unifié régional, il est prévu pour le 20 juin. La première session de l’examen national du baccalauréat aura lieu du 6 au 8 juin 2017. Les candidats libres pourront passer l’examen les 2 et 3 du même mois. La deuxième session aura lieu du 11 au 13 juillet. Les résultats seront annoncés après délibération le 20 juillet.

Retour des projets d’établissement

La note circulaire du ministère de l’Education prévoit l’élaboration par chaque établissement d’un projet à diffuser auprès des élèves. La charte, fixant les priorités dans le domaine de la lecture, des mathématiques ou des langues, sera affichée dans les établissements pour qu’elle soit signée par les parents d’élèves.

Les directeurs organiseront des séances d’information destinées aux différents conseils sur les orientations stratégiques de l’établissement qu’ils dirigent. La première rencontre sera consacrée à la finalisation du projet et du plan d’action de l’école sur la base de l’évaluation de l’année scolaire 2015-2016. La mouture définitive du projet de l’école devra être validée par le conseil de gestion de l’école, qui devra définir la stratégie à suivre au cours de la rentrée scolaire suivante.

Le 17 Août 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Réalisme

Réalisme

Pour des dizaines de milliers de jeunes qui obtiendront le Bac cet été, la même question lancinante va revenir: que faire? Mal informés et pas du tout prép...

Le changement d'heure pour bientôt

Le changement d'heure pour bientôt

Il faudra penser à avancer vos montres. Le retour au GMT+1 va intervenir dans 15 jours. Le Maroc passera en effet au GMT+1 le 2 juillet prochain, indique le mi...