Baisse du taux d'activité à 46,7% au troisième trimestre de 2016

Baisse du taux d'activité à 46,7% au troisième trimestre de 2016

Le taux d’activité s’est élevé à 46,7% au troisième trimestre de 2016, contre 47,9% un an auparavant, enregistrant une baisse de 1,2 point, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).

La population active âgée de 15 et plus, qui s’est établie à 11.855.000 personnes, a diminué, entre les troisième trimestre de 2015 et 2016, de 1,1% au niveau national (-1% en milieu urbain et -1,3% en milieu rural), a expliqué le HCP dans une note d'information sur la situation du marché du travail au troisième trimestre de l’année 2016. Quant à la population en âge d’activité, elle s’est accrue de 1,5%, ajoute la même source.

En matière d’emploi, un total de 30.000 postes d’emploi rémunérés a été créé au cours du troisième trimestre de 2016, exclusivement en milieu rural, relève le HCP. La MAP rapporte que l’emploi non rémunéré, composé d’environ 98% d’aides familiales, a toutefois enregistré une baisse de 103.000 postes (100.000 en zones rurales et 3.000 en zones urbaines).

L’économie marocaine a ainsi connu une perte nette de 73.000 postes d’emploi (3.000 en milieu urbain et 70.000 en milieu rural), fait savoir l’enquête, précisant que le volume global de l’emploi est passé de 10.786.000 à fin septembre 2015, à 10.713.000 au titre de la même période en 2016.

Concernant le taux d’emploi, il s’est chiffré à 42,2% au niveau national durant le troisième trimestre de 2016, au lieu de 43,1% à fin septembre 2015, accusant un recul de 0,9 point, souligne le HCP, ajoutant que ce taux a baissé de 0,7 point en milieu urbain et de 1,1 point en milieu rural pour s’élever respectivement à 34,6% et 54,4%.

S'agissant du taux de sous-emploi, il est passé, entre les troisième trimestre de 2015 et de 2016, de 11,3% à 11,5% au niveau national, de 10,2% à 10,5% dans les villes et de 12,3% à 12,5% dans les campagnes, indique l'enquête, précisant que le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a augmenté, entre les deux périodes, de 1.214.000 à 1.234.000 personnes au niveau national, de 549.000 à 568.000 personnes dans les villes et de 665.000 à 666.000 dans les campagnes.

Par genre, le taux de sous-emploi des hommes (13,3%) représente environ le double de celui des femmes (6,5%), tandis que par milieu de résidence, ce taux (10,5%) est presque égal à celui des femmes (10,8%) en milieu urbain et il est quatre fois plus important, soit respectivement 16,8% et 4,1%, en milieu rural.

L'enquête fait également ressortir que parmi les actifs occupés en situation de sous-emploi, 85% sont de sexe masculin, 42,3% disposent d'un diplôme, 54% résident en milieu rural.

Le 08 Novembre  2016    
SOURCE WEB Par Libération

Les tags en relation

 

Les articles en relation