Hôtellerie de plein air: Les campings-caristes en rogne

Hôtellerie de plein air: Les campings-caristes en rogne

La récente suppression des demandes de prolongation de séjour touristique met en rogne les retraités européens habitués à passer 6 mois par an au Maroc. Désormais, de nouvelles instructions les obligent à se suffire d’un séjour n’excédant pas trois mois. Le paradoxe est que cette restriction ne concerne que les individus. Pour leurs véhicules, l’autorisation est, quant à elle, de 6 mois.

Devant cette situation, la Fédération de l’hôtellerie de plein air a envoyé des écrits aux Ministre de l’Intérieur, à celui du Tourisme, au Wali de la Région Souss Massa, au Délégué régional du tourisme et au Président du CRT. Aucune réponse n’a été reçue à ce jour.

Le 26 octobre 2018

Source Web : L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Pour une dynamique associative!

Pour une dynamique associative!

Même si le ministère du Tourisme est toujours en panne de ministre faute de retard dans la constitution du nouveau gouvernement et le départ dare-dare de Had...