ÉDITION – L’invasion arabe du Maroc n’avait rien à voir avec l’esprit « tolérant » de l’Islam, plutôt « un massacre » des Amazighs, selon Mehdi Allouche

ÉDITION – L’invasion arabe du Maroc n’avait rien à voir avec l’esprit « tolérant » de l’Islam, plutôt « un massacre » des Amazighs, selon Mehdi Allouche

Un débat qui mérite l’attention. L’auteur du livre « l’Islam des Amazighs », Mohamed Mehdi Allouche, affirme que l’arrivée des Arabes au Maroc au VIIème siècle n’était pas une conquête mais « une invasion » qui n’a rien à voir avec l’esprit tolérant de la religion musulmane car qu’elle a été accompagnée par « un massacre des Amazighs, d’enlèvement de leurs femmes et de la perte de leur dignité ».

Ce que les Arabes appellent «la conquête musulmane du Maghreb » (????? ????????) a été lancée après la mort du Prophète en 632. En une série de trois étapes, la conquête musulmane du Maghreb débute en 647 et s’achève en 709 avec la perte par l’Empire byzantin de ses dernières forteresses restantes au profit du califat Omeyyade de l’époque.

Allouche, qui présentait son livre, vendredi au siège de l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), a estimé que « les crimes » commis par les Arabes lors de leur invasion du Maroc sont comparables à ceux perpétrés par les Romains, selon le site arabophone Hespress.

« Il est vrai que les Romains envahissaient, tuaient et enlevaient les femmes, mais les musulmans sont entrés au Maroc au nom de l’Islam, qui exhorte à la lutte contre l’injustice, toutefois ils n’ont rien appliqué du message de l’islam, ils ont commis des injustices », a-t-il dit.

ISLAM

+ Des actes odieux au nom de l’Islam +

Il s´est aussi arrêté sur « les crimes »  commis par les Omeyyades lors de leur invasion du Maroc et qui figurent dans un certain nombre d´écrits historiques, relevant qu’ils avaient perpétré des « actes odieux », tels que des mutilations, notamment en coupant les doigts et le nez de leurs adversaires.

M. Allouche qui insiste sur le fait que son travail n’est nullement dirigé contre les musulmans mais plutôt interpelle la vérité historique sur des faits réels qui se sont déroulés au VIIème siècle au nom de l’Islam.

Pour ce qui est de la propagation de la langue arabe, il a indiqué que les Amazighs n’ont pas été arabisés par la force, car cette langue est celle du Coran, du Hadith et des dirigeants et tous ceux qui voudraient avoir une certaine position sociale se devaient alors d’apprendre l’Arabe.

ALLOUCHE

M. Allouche insiste sur le fait que son travail n’est nullement dirigé contre les musulmans mais plutôt interpelle la vérité historique sur des faits réels qui se sont déroulés au VIIème siècle au nom de l’Islam, ajoute la même source.

Le 17/03/2019

Source web Par Article19

AMDGJB

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Islam : l’exemple marocain ?

Islam : l’exemple marocain ?

L’information est passée à peu près inaperçue. Elle constitue pourtant, peut-être, le début d’un séisme. Elle nous vient du Maroc. Selon l’article ...

L’Amazigh bientôt au Parlement

L’Amazigh bientôt au Parlement

La langue amazighe sera utilisée au Parlement. Une convention a été signée dans ce sens par la Chambre des conseillers et l’Institut royal de la culture a...