Tourisme: Nouvelle tentative de relance pour Oued Fès

Tourisme: Nouvelle tentative de relance pour Oued Fès

Le wali veut mobiliser les opérateurs

Six lots de terrains pour des hôtels 3 et 4*

MedZ appelée à revoir son offre de prix

Le projet Oued Fès Golf City sera-t-il enfin concrétisé plus de 14 ans après le lancement du Plan de développement régional du tourisme? (Ph YSA)

Quatorze ans après son lancement, le projet Oued Fès Golf City piétine toujours. Pourtant, de gros moyens avaient été mobilisés pour l’aboutissement de ce projet, qui avait été conclu, rappelons-le, en marge de la signature de l’accord d’application du PDRT, en novembre 2005. C’était MedZ qui avait pris en charge la réalisation de l’Unité d’aménagement touristique (UAT) sur le site d’Oued Fès.

Depuis, la filiale de CDG Développement avait réalisé un golf de 18 trous, puis un club house (en cours d’aménagement). Mais ceci n’a toujours pas charmé les opérateurs au point de venir y investir dans la construction d’hôtels (même en leur proposant du foncier à titre gracieux). Une situation pour le moins embarrassante pour l’aménageur développeur qui a été épinglé par le dernier rapport de la Cour des comptes, notamment sur la gestion de l’aménagement des parcs touristiques.

Pour y remédier, le wali de la région Fès-Meknès s’est réuni la semaine dernière avec les professionnels du tourisme et investisseurs, en vue d’une nouvelle tentative de relance. Avec les dirigeants de MedZ, le responsable territorial a annoncé que six lots de terrains touristiques (de 1.000 et 3.000m2 environ pour un tarif de 3.000DH/m2) sont mis à disposition des opérateurs.

«Cette nouvelle offre pourrait intéresser des investisseurs voulant bénéficier de l’offre golfique, mais aussi de la proximité de la médina», estime Yassir Jawhar, président-délégué du CRT de Fès. Et d’encourager: «avec un budget de 20 ou 30 millions de DH, on aura le choix pour, soit investir dans la restauration d’une maison d’hôtes ou un riad, ou bien construire un nouvel hôtel à Oued Fès».

Même son de cloche auprès de Aziz Lebbar, président de l’instance professionnelle, pour qui «le projet Oued Fès présente l’occasion pour positionner notre destination et doper sa capacité litière». Pour y parvenir, d’autres opérateurs appellent MedZ à revoir son offre de prix. Car, un foncier touristique à 3.000DH reste relativement «cher». Selon eux, pour encourager des investisseurs potentiels à venir, il faut acter la réalisation d’un palais des congrès. «Et ce projet ne peut être porté qu’avec l’appui de l’Etat», souligne-t-on.

Pour rappel, l’aménagement de la zone touristique Oued Fès s’inscrit dans le cadre du Plan de développement régional du tourisme (PDRT). Dans cette optique, la filiale de CDG Développement avait engagé des coûts d’aménagement très importants, de plus de 700 millions de DH, pour viabiliser et valoriser le site, jusqu’alors inconstructible, dans le but d’accompagner le développement territorial de la ville de Fès.

Elle concrétise ainsi un golf urbain de 18 trous, déjà opérationnel. Mais pas toujours animé par la présence des golfeurs. «Il m’arrive de marcher seul dans ce bel endroit. Je me demande où sont passés les fassis et pourquoi ils ne viennent pas profiter de la nature?», appelle un haut responsable de la région.

Pourtant, le site jouit d’un emplacement idéal, au centre de la ville. Il devait accueillir, entre autres, un hôtel 5* luxe, un 4* business et un 3* premium, en plus de villas et de résidences touristiques. Ces projets totalisaient une capacité de près de 1.700 lits, au lieu des 1.000 lits prévus dans l’accord cadre relatif à la zone touristique (soit presque 70% de plus). La filière de CDG avait mis en place une filiale dédiée, la Société Oued Fès SA, en charge de la commercialisation et de la gestion d’Oued Fès Golf City.

En février 2015, Abdellatif Zaghnoun, alors fraîchement nommé patron de CDG, promet un nouveau départ pour les projets du holding au niveau de la région. C’est ainsi que MedZ révise sa copie du Oued Fès Golf City. En avril 2016, la filiale de CDG Développement chargée de l’aménagement de la zone touristique Oued Fès, lançait un appel à manifestation d’intérêt international (AMI) pour la cession à titre gracieux de deux lots hôteliers à Fès. Mais, rien n’y fait.

Cependant, les responsables de la région ont de grandes ambitions pour relancer le projet. A ce titre, le timing de la rencontre autour du projet Oued Fès n’est pas anodin. Surtout que la capitale spirituelle connaît ces derniers mois un véritable boum touristique. «A vrai dire, nous constatons une forte affluence touristique depuis l’inauguration par le Souverain des monuments fraîchement restaurés, l’annulation des visas pour le marché chinois ou encore l’opération de communication réussie menée en mars dernier par le CRT», conclut Lebbar.

    Restructuration de la branche tourisme

    Le groupe CDG a adopté une nouvelle stratégie (2017-2022). Celle-ci vise à restructurer les domaines d’intervention en centralisant l’investissement touristique au sein de la branche tourisme. De ce fait, après avoir assuré l’exécution de cinq projets touristiques, MedZ est engagé dans le cadre de cette nouvelle stratégie d’achever le projet Oued Fès golf city et ne plus investir dans de nouveaux projets touristiques. Il s’agit d’un projet résidentiel et touristique adossé à un golf 18 trous, déjà opérationnel. Pour les responsables de la filiale de CDG, la première phase à travers le premier plan d’aménagement de la zone touristique et résidentielle Oued Fès n’a pas eu le succès escompté. Ceci, en raison d’une part de la conjoncture qui a impacté le secteur touristique à l’échelle mondiale et au Maroc en particulier et d’autre part de la taille des parcelles qui rendait difficile leur commercialisation. Sur la base du programme autorisé, Oued Fès a entamé la commercialisation de la première tranche zone Nord qui comporte 381 lots et a atteint un taux de commercialisation de 22% durant les trois premiers mois de commercialisation. Ce qui reflète l’intérêt du marché pour ce nouveau produit. «La deuxième tranche zone sud constituée uniquement de lots de villas sera mise en commercialisation dès atteinte d’un taux de commercialisation satisfaisant de la zone Nord», expliquent les dirigeants de MedZ.

Le 05 novembre 2019

Source web Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le Siam renforce son offre

Le Siam renforce son offre

Conférences, signatures, opportunités commerciales… au programme ? MedZ signe pour une présence permanente «Nous avons décidé que le Siam soit...

Tourisme : Regagner les Marchés Perdus

Tourisme : Regagner les Marchés Perdus

C’est là les conclusions à tirer d’une certaine politique touristique qui a conduit à la contraction des flux touristiques vers le Royaume, surtout au d...

Que devient Lahcen Haddad ?

Que devient Lahcen Haddad ?

L’ancien ministre du Tourisme a quitté son fauteuil le mois dernier dés lors qu’il a gagné son siège au Parlement sous les couleurs de l’Istiqlal. Dep...

Tourisme: Trop chère Marrakech

Tourisme: Trop chère Marrakech

La saison estivale risque d’être compromise avec les prix qui flambent Les MRE, mobilisés par la Coupe du monde, moins nombreux Les touristes risquent...

La lente décrépitude d’Essaouira

La lente décrépitude d’Essaouira

Depuis plusieurs années, la ville est au centre d’un projet destructeur favorisant la médiocrité et semant la confusion “Une visite Royale». Une dol...

Le SG a été confirmé au tourisme

Le SG a été confirmé au tourisme

Lemselek Mohamed qui occupait le poste de SG par intérim depuis le limogeage de Nadia Roudies en novembre dernier, a été confirmé dans ce poste, hier en con...