#MAROC_prince_héritier_du_Maroc: Il reste à Rabat : plus proche de sa mère pour pousuivre ses etudes Universitaires

#MAROC_prince_héritier_du_Maroc: Il reste à Rabat : plus proche de sa mère pour pousuivre ses etudes Universitaires

Il y a quelques semaines, la presse marocaine faisait part du départ du prince héritier du Maroc pour Benguérir, la ville verte marocaine, conçue par l’Office chérifien des phosphates (OCP). Pourtant, Moulay Hassan n’y mettra pas les pieds. C’est finalement à Rabat que le jeune homme poursuivra ses études universitaires, plus proche de sa mère et contre l’avis des conseillers de son père.

Le prince Moulay Hassan ne rejoindra pas Benguerir. Il étudiera sur le site de l’UM6P à Rabat. Ici photographié à l’Elysée après le repas de funérailles de Jacques Chirac en septembre 2019 (Photo : Raphael Lafargue/ABACAPRESS.COM)

Moulay Hassan n’ira pas dans une villa écologique de Benguerir

Le ministère de l’Éducation avait annoncé, fin de l’année scolaire précédente, que l’héritier du trône marocain avait obtenu un baccalauréat international dans la branche sciences économiques et sociales, avec la plus haute distinction. Moulay Hassan a suivi ses études secondaires au Collège royal, un établissement au sein même du palais royal qui a pour but d’instruire les membres de la famille alaouite.

Au mois d’octobre, plusieurs médias comme We Love Buzz ou Bladi, s’émerveillaient de la villa écologique qui aurait été construite rien que pour le prince Moulay Hassan, à Benguerir. En effet, le fils du Roi devait rejoindre les rangs de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), l’une des plus prestigieuses universités au Maroc. L’institution qui porte le nom de son père a été fondée en 2017 par l’Office chérifien des phosphates (OCP).

Benguérir est une ville verte de 70 000 habitants, conçue pour être la première ville écologique africaine et un centre de recherche et d’études technologiques majeur de la région. Elle est située à près de 250 km au sud de la capitale. Pour que le fils du Roi s’y sente très à l’aise, on annonçait lui avoir mis à sa disposition un logement privé, luxueux, écologique lui aussi. L’idée d’envoyer le prince Moulay Hassan à Benguérir viendrait de Fouad Ali el Himma, le bras droit du Roi. Il est le conseiller de Mohammed VI depuis 2011, après avoir occupé des fonctions ministérielles. Fouad Ali el Himma est également natif de Benguérir, y a assumé un poste de conseiller municipal, et souhaitait faire un joli coup de pub à la ville en y accueillant le fils du Roi. Mais il n’en est rien…

Le prince Moulay Hassan étudiera à UM6P sur le site de Rabat

Hicham Habti, président de l’université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir (UM6P) a annoncé la bonne nouvelle à l’occasion du lancement de rentrée universitaire : Moulay Hassan rejoindra bien l’école… mais à Rabat. C’est en réalité à l’université Mohammed VI de la capitale que le prince héritier suivra son cursus.

« Cette université étant multi-sites, la faculté que rejoint Son Altesse se trouve à Rabat », a déclaré une source autorisée de l’université au média marocain Le Desk. De plus, dans un premier temps, au vu de la crise sanitaire, c’est à domicile que le prince héritier suivra ses cours.

L’influence de Lalla Salma sur ses enfants

Pas question pour le prince de quitter sa mère, Lalla Salma, tombée en disgrâce depuis son divorce secret en mars 2018. Moulay Hassan est très proche d’elle, elle qui l’a éduqué avec sa sœur, Lalla Khadija. Entre les médias pro-Mohammed VI, et les médias de ses détracteurs, qui l’un comme l’autre n’hésitent pas à diffuser des fake news, il n’est pas simple de réellement connaitre les conditions de vie de l’ex-épouse du roi du Maroc. Certains diront qu’elle a totalement disparu des radars, d’autres diront l’avoir aperçue aux abords du siège de sa fondation de lutte contre le cancer.

L’ombre de Lalla Salma continue à planer dans les couloirs du Palais et son influence sur ses enfants déplait aux proches du Roi, notamment ses sœurs qui craignent que l’héritier n’en fasse qu’à sa tête. En plus de ses études, le prince héritier devra assumer un certain nombre d’engagements aux côtés de son père cette année. Sa proximité devrait tout de même être un atout et faciliter l’organisation de ses deux agendas : l’un scolaire, l’autre officiel et protocolaire.

Le 11/12/2020

SOURCE WEB PAR Histoiresroyales

Les tags en relation

 

Les articles en relation