TSGJB BANNER

L’Algérie se retire d’une réunion à cause de la carte du Maroc intégrant le Sahara

L’Algérie se retire d’une réunion à cause de la carte du Maroc intégrant le Sahara

Noureddine Khaldi, directeur général des Douanes algériennes et les membres de sa délégation ont écourté dimanche leur participation à une réunion des Douanes de la région MENA à cause de l’utilisation de la carte du Maroc intégrant le Sahara.

L’Algérie, soutien du Polisario, n’est pas près de reconnaître la carte du Maroc intégrant le Sahara. Lors de la 55? réunion régionale des directeurs des Douanes de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA) tenue par visioconférence, la présentation par le Bureau régional de liaison chargé du renseignement pour l’Afrique du Nord (BRLR) de la carte complète du Maroc a provoqué l’agacement du directeur général des Douanes algériennes, Noureddine Khaldi et des membres de sa délégation (des cadres centraux). Ceux-ci se sont simplement retirés des travaux.

« Dès la présentation des rapports des bureaux régionaux d’échange du renseignement pour l’exercice 2021, le directeur général des Douanes a fait une intervention officielle, par laquelle il a exprimé la protestation officielle et le rejet catégorique de la délégation algérienne du contenu de l’exposé présenté par le BRLR/Afrique du Nord, sis au Maroc, dans le cadre des travaux de la réunion, qui comportait une nouvelle fois des cartes illégales montrant l’annexion du territoire de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) au Maroc, en violation de la légalité internationale et des résolutions et recommandations pertinentes de l’ONU », précise la Direction générale des Douanes (DGD) dans un communiqué cité par l’APS.

Selon la même source, Noureddine Khaldi a, lors de cette réunion, « catégoriquement rejeté la manipulation […] à laquelle recourt le Maroc pour porter atteinte de manière flagrante à la légalité internationale dans un forum international qui vise à renforcer les cadres de la coopération entre les administrations douanières ». « La gravité de ces violations représentées dans les tentatives visant à promouvoir des cartes illégales a été exacerbée par la tentative marocaine d’exploiter le siège du BRLR comme une des structures régionales de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), dans le but de répandre ces assertions », poursuit le communiqué.

Ces tentatives interviennent « malgré le fait que le rapport annuel 2020-2021 de la même organisation internationale met en évidence dans son contenu les cartes légales internationalement reconnues, qui montrent clairement les frontières internationales séparant entre le territoire de la RASD et le Maroc. Ces mêmes cartes légitimes sont également disponibles sur le site officiel de l’OMD », conclut l’administration des Douanes.

Le 07/02/2022

SOURCE WEB PAR Bladi

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le Polisario en pleine décrépitude

Le Polisario en pleine décrépitude

Soulèvements dans les camps de Tindouf sur fond de guerre de succession à la tête du mouvement séparatiste Les jeux sont faits. Alger vient de choisir po...