Le Roi nomme 78 nouveaux ambassadeurs, le plus grand changement de l'histoire de la diplomatie

Le Roi nomme 78 nouveaux ambassadeurs, le plus grand changement de l'histoire de la diplomatie

EXCLUSIF. Lors du Conseil des ministres qui a eu lieu ce samedi 6 février, 78 nouveaux ambassadeurs ont été nommés par le Roi. Ce chiffre nous a été fourni par une source sûre.

C’est un événement considérable, inédit. Jamais la diplomatie marocaine n’avait connu pareil tournant.

78 ambassadeurs nommés d’un coup, avec un changement d’approche et des profils. Et dans un acte de souveraineté puisque la décision est prise et annoncée en conseil des ministres à Laâyoune.

La liste est marquée par du sang neuf, une ouverture sur la société civile et les milieux  politiques et économiques avec également la promotion de plusieurs compétences internes formées aux AE.

11 nouvelles ambassades seront ouvertes, ce qui marque une volonté de renforcer le rayonnement du Maroc. Les ambassades recevront de nouvelles orientations.

Le renforcement sera perceptible en Afrique australe, en Europe de l’Est, en Asie (Philippines et Kazakhstan), en Amérique Latine (Uruguay, Panama, Paraguay). Quatre nouvelles ambassades ouvriront en Afrique (Bénin, Mozambique, Tanzanie, Rwanda), une autre à l’Ile Maurice.

La diplomatie marocaine compte entamer une nouvelle dynamique.

La liste définitive et officielle des 78 ambassadeurs sera communiquée ultérieurement, lorsque le Roi les aura reçus en audience. Sans oublier les formalités diplomatiques auprès des pays hôtes.

Question profils, il y aura un rajeunissement et une féminisation accrue, ainsi qu'une ouverture sur des partis politiques comme le PAM, le PJD (Reda Benkhaldoun en Malaisie), le PPS (Grine au Liban), l'USFP (Ahmed Reda Chami auprès de l'UE, Khadija Rouissi au Danemark) et d'autres, et enfin sur la société civile (Amina Bouayach en Suède, Ahmed Herzenni ambassadeur itinérant chargé des droits de l’Homme, Abdeslam Aboudrar à Londres).

Parmi les noms communiqués ce samedi par une source officielle à Médias 24, le départ de Lalla Joumala de Londres vers Washington. Celui de Rachad Bouhlal, de Washington à Tokyo. Ouadie Benabdellah (RNI) ira en Indonésie. Plusieurs cadres du ministère des Affaires étrangères sont concernés, notamment des directeurs de départements régionaux.

Et contrairement aux rumeurs, Chakib Benmoussa reste ambassadeur à Paris.

Ce qu'il faut surtout retenir, c'est l'ampleur du changement, le déploiement dans les régions où des défis se posent en matière d'intégrité territoriale (Europe du Nord, Amérique latine), le rajeunissement, la féminisation, l'ouverture sur les partis politiques et enfin la préparation de la COP22.

Tous les noms d'ambassadeurs ou de pays cités dans cet article nous ont été communiqués par une source officielle.

Le 06 Février 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le Maroc sans complexe

Le Maroc sans complexe

L’Administration Trump a crée un cataclysme sur la scène internationale. Ses positions sur l’Iran, le Proche-Orient, le conflit israélo-palestinien on...