Prochaine visite de Ban Ki-moon dans nos provinces sahariennes

Prochaine visite de Ban Ki-moon dans nos provinces sahariennes

Le Conseil de sécurité de l’ONU a appuyé la visite que le secrétaire général de l’ONU compte effectuer au Sahara marocain en avril prochain, selon l’agence espagnole EFE.

 La même source a indiqué que Ban Ki-moon prépare cette visite depuis longtemps dans le but de parvenir à une solution de la question  du Sahara marocain, ajoutant que ce dossier a été discuté par le Conseil de sécurité lors d’une réunion à huis clos mercredi dernier.

C’est le diplomate et ambassadeur du Venezuela, Rafael Ramírez, qui a communiqué cette information à la presse après la fin de cette réunion. Il a, en effet, affirmé qu’ « il y avait un consensus entre tous les membres du Conseil de sécurité pour appuyer le secrétaire général dans ses efforts pour visiter la région et partant trouver une solution politique à ce long conflit». Le diplomate vénézuélien dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de sécurité a assuré également que le Conseil a exprimé son appui à l’Envoyé personnel de Ban Ki-moon, Christopher Ross «qui prépare cette visite».

La même source a indiqué que c’est le Venezuela qui a proposé que la visite de M. Ban intervienne avant la fin du mois d’avril, soit préalablement à la présentation par le Secrétaire général de son rapport sur le Sahara au Conseil de sécurité.

Rafael Ramírez a souligné également que le bureau du Secrétaire général de l’ONU est en contact avec toutes les parties impliquées dans ce dossier et il s’est dit confiant dans le fait que «cette visite aura lieu», alors que le porte-parole de Ban Ki-moon, Stéphane Dujarric, a déclaré que l’annonce officielle de ladite visite ne se fera qu’après le règlement de quelques détails, sans pour autant en préciser la nature.

Il convient de noter que Ban Ki-moon avait annoncé en décembre dernier qu’il allait visiter les provinces sahariennes au cours du mois de janvier. Mais cette visite n’a pas eu lieu. Et selon EFE, citant des sources diplomatiques anonymes, le Secrétaire général de l’ONU « compte effectuer son voyage au début du mois de mars prochain, alors que le Maroc aurait demandé qu’il l’ajourne jusqu’au mois de juillet ».

Pour le professeur des relations internationales à Marrakech, Driss Lagrini, le rôle du Secrétaire général de l’ONU consiste à assurer les conditions idoines pour faire avancer le processus de négociations entre les parties concernées par ce conflit artificiel.

« Si cette visite s’inscrit dans le cadre des décisions et recommandations du Conseil de sécurité appelant à une solution politique et si elle est effectuée en concertation avec le Maroc, je n’y vois aucun inconvénient», a-t-il souligné dans une déclaration à Libé. Et d’ajouter que cette visite pourrait être l’occasion pour Ban Ki-moon de vérifier in situ la situation des droits de l’Homme dans les provinces sahariennes et les efforts déployés en la matière par le Maroc, ainsi que les grands chantiers structurants lancés récemment par S.M le Roi, Mohammed VI pour le développement de cette région.

«Cette visite pourrait avoir un avantage, à savoir celui de réfuter toutes les informations erronées et les rapports fallacieux concoctés par des parties hostiles au Maroc», a-t-il dit en substance. Et d’ajouter : «J’aimerais bien que le Secrétaire général effectue aussi une visite dans les camps de Tindouf pour faire la comparaison entre l’opulence qui règne dans nos provinces sahariennes et la misère qui frappe de plein fouet les milliers de personnes qui vivent depuis plus de 40 ans dans ces camps».

Le 12 Février 2016
SOURCE WEB Par Libération

Les tags en relation

 

Les articles en relation