Sahara: crise ouverte entre le Maroc et Ban Ki-Moon

Sahara: crise ouverte entre le Maroc et Ban Ki-Moon

Médusée, l’opinion marocaine a découvert ce mardi matin le texte de la déclaration de Ban Ki-moon, rendu public après ses entretiens du lundi 14 mars avec Salaheddine Mezouar.

Les propos du secrétaire général de l’ONU sortent en effet totalement des pratiques diplomatiques. C’est un fait inédit que de voir le plus haut fonctionnaire onusien livrer à destination d’un pays hôte, une salve de propos inamicaux dominés par les considérations personnelles.

De sources sûres, Médias 24 a appris que la réunion a été assez tendue. Le secrétaire général des Nations-Unies a dit ce qu’il a cru nécessaire de dire. Mais le ministre marocain des Affaires étrangères a également dit ce qu’il avait à dire et ce que la déclaration de Ban Ki-Mon passe sous silence.

En tout cas, à l’en croire, Ban Ki-moon se propose de poursuivre sa médiation pour trouver une issue politique au dossier, alors qu’il a perdu la confiance du Maroc.

Au cours des journées du lundi et du mardi, Salaheddine Mezouar a également eu des entretiens avec différentes personnalités au siège de l’ONU et notamment les représentants des pays membres du Conseil de sécurté. Il les a informés de la teneur des discussions avec le secrétaire général de l'ONU et de la position du Maroc.

Mardi après-midi, il devait se rendre à Washington. Le ministre des Affaires étrangères va mener une tournée d’explication de la situation. De source autorisée, on nous affirme que des décisions marocaines seront annoncées dans les prochains jours.

Ces décisions ne sont pas connues avec précision, mais il paraît difficile d’envisager le maintien du mandat de l’ONU, sauf à changer les personnes qui en ont la charge.

Le 15 Mars 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation