Marrakech Des bus de nouvelle génération sillonnent la ville

Marrakech Des bus de nouvelle génération sillonnent la ville

Au design à l’heure du temps, ces nouveaux bijoux mécaniques sont aussi spacieux, confortables, plus capacitaires, ergonomiques et performants.

Depuis le 20 juillet, le gestionnaire délégué au transport urbain par bus de la cité ocre a lancé une opération de renouvellement de son parc en mettant en circulation une nouvelle génération de véhicules offrant une multitude d’avantages.

La ville de Marrakech vient de se lancer dans le renouvellement de sa flotte de bus. Soucieuse d’accroître la qualité de service pour ses clients et d’améliorer son efficacité opérationnelle, la société espagnole «Alsa», gestionnaire du transport urbain dans la cité ocre, vient ainsi de passer à l’action en lançant, depuis le 20 juillet, une nouvelle génération de véhicules offrant une multitude d’avantages.

S’appuyant sur l’augmentation de la fréquentation et la nécessité d’étendre l’offre kilométrique, la compagnie espagnole entend par cette initiative répondre aux problèmes de capacité rencontrés, anticiper la mise en place de nouvelles lignes et mettre en service des bus moins polluants et respectueux de l’environnement, d’autant plus que la ville est appelée à abriter, du 7 au 18 novembre prochain, la 22e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (COP 22).

Mis en circulation d’abord sur la ligne Arset El Bilk-El Azzouzia, ces véhicules, longs de 18 mètres, offrent en effet une panoplie d’avantages dans la mesure où ils répondent aux exigences environnementales, fonctionnent au biodiesel et sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, climatisés et équipés de caméras de vidéo-protection et du système de communication par Internet (WiFi).

Selon le vice-président du Conseil de la ville, Ahmed Al-Moutassadek, cette initiative s’intègre dans le cadre de la dotation de Marrakech d’une flotte d’autobus de nouvelle génération et se veut également le prélude du grand projet de bus à haut niveau de service (BHNS), concept nord-américain caractérisé par une forte fréquence de service avec un coût moins élevé au kilomètre et un itinéraire en site propre. La même source indique que le renouvellement du parc du transport urbain se fera par étape.

Implantée au Maroc depuis 1999, la société espagnole, présente aussi à Tanger, Agadir et Khouribga, avait décroché, l’an dernier, le marché des bus marrakchis 100% électriques pour les six prochaines années.

La gestion de ces bus électriques et hybrides s’insère dans le sillage de l’ambitieux projet «Marrakech, cité du renouveau permanent», lancé en janvier 2014 par S.M. le Roi Mohammed VI et auquel des investissements de l’ordre de 6,3 milliards de DH ont été alloués pour la valorisation du patrimoine culturel, l’amélioration de la mobilité et l’intégration urbaines, la promotion de la bonne gouvernance et la préservation de l’environnement.

Au design à l’heure du temps, ces nouveaux bijoux mécaniques sont aussi spacieux, confortables, plus capacitaires, ergonomiques et performants pour améliorer le confort des passagers. Ces véhicules nouvelle génération portent incontestablement les couleurs du changement en redonnant une image de transport propre aux bus.

Le 23 Juillet 2016
SOURCE WEB Par Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation