TSGJB BANNER

Décret Trump bloqué : les compagnies réembarquent les passagers

Décret Trump bloqué : les compagnies réembarquent les passagers

Le texte visant à interdire l'entrée sur le sol américain aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane a été suspendu par un juge fédéral.

Les compagnies aériennes ont très vite recommencé à transporter vers les Etats-Unis les passagers concernés. ©Fotolia

La ségrégation des passagers s’est arrêtée ce week-end. Le juge fédéral James Robart, qui siège à Seattle, a ordonné dans la nuit de vendredi la suspension temporaire de l'exécution du décret sur l'interdiction d'entrée sur le sol américain des ressortissants de sept pays (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen), le temps que puisse être examinée sur le fond une plainte du procureur de l'Etat de Washington, Bob Ferguson.

L'interdiction de l'entrée des réfugiés aux Etats-Unis est également suspendue. La Maison Blanche a fait appel de ces décisions. Et le président Trump pourra ensuite saisir la Cour suprême. Dans quel délai ? On l'ignore car la nomination du secrétaire d’Etat à la Justice n’a pas été ratifiée par le Sénat, ce qui ralentit les procédures.

Retour aux procédures d'avant décret

En attendant, "les voyageurs concernés peuvent entrer aux Etats-Unis avec un visa, par ailleurs, valide", a indiqué le département d'Etat américain. Les contrôles aux frontières sont revenus aux procédures standard d'avant le décret. Le département d'Etat est revenu également sur la révocation de quelque 60 000 visas. Pour combien de temps ?

Aucun délai n’a été indiqué et la prudence est de mise. On peut souhaiter qu’un préavis suffisant soit respecté pour éviter qu’un passager soit autorisé à embarquer vers les Etats-Unis, puis qu’il soit refoulé à l’arrivée, l’autorisation ayant été retirée pendant le vol.

Les compagnies aériennes ont donc très vite recommencé à transporter vers les Etats-Unis les passagers concernés. Air France, Qatar Airways, Lufthansa ou encore Swiss ont indiqué appliquer les nouvelles directives de la justice américaine, lorsque les passagers concernés possèdent un visa en règle.

"Depuis ce matin, on applique immédiatement la décision de justice prise cette nuit. Tous les passagers qui se présentent, à partir du moment où ils ont des papiers en règle pour aller aux Etats-Unis (...), embarquent », a affirmé samedi à l'AFP un porte-parole de la compagnie Air France, sans préciser combien de passagers ont été concernés jusqu'ici.

Le 06 Février 2017

SOURCE WEB Par  Tour Hebdo

Les tags en relation

 

Les articles en relation

FNAVM : Enfin, le consensus !

FNAVM : Enfin, le consensus !

Huissier de justice, police… Il faut dire que le 1er Conseil d’Administration du nouveau président de la FNAVM, Amal Karioun, aura été sous haute surveil...