Le Maroc compte plus de 20.000 coopératives à fin 2017

Le Maroc compte plus de 20.000 coopératives à fin 2017

Le Maroc comptait plus de 20.000 coopératives à fin 2017, contre 15.000 en 2015, soit une hausse de 33%, a indiqué, la secrétaire d'Etat chargée de l’Artisanat et de l’économie sociale Jamila El Moussali. Lors d'une rencontre nationale sous le thème "les coopératives féminines, un levier de développement durable", organisée par le ministère du tourisme, du transport aérien, de l'artisanat et de l'économie sociale en partenariat avec l'Office du développement de coopération.

La secrétaire d'Etat chargée de l’Artisanat et de l’économie sociale a souligné que le nombre des adhérentes dans ces coopératives au niveau national a atteint 146.368 femmes actives principalement dans les domaines de l’élevage, l'artisanat, de la production des plantes médicinales et aromatiques et l'arganier.

Concernant la répartition géographique,  El Moussali a précisé que 54 pc des coopératives féminines sont concentrées dans la région de Souss-Massa et 39% à Marrakech-Safi. Le reste est réparti sur les autres régions, a-t-elle dit, lors de cette rencontre tenue à l'occasion de la célébration de la Journée internationale des coopératives, célébrée le premier samedi du mois de juillet de chaque année et de la 24e journée internationale des coopératives des Nations Unies.

"Cette journée intervient dans une conjoncture marquée par le renforcement de l'arsenal juridique régissant le domaine coopératif, complété notamment, par la promulgation de la loi n °112.12, relative aux coopératives"", a-t-elle dit. Elle a, de même, appelé à l'établissement d'un écosystème "davantage favorable" au développement d'autres modèles coopératifs à même d'"élever le nombre des adhérents dans ces associations", affirmant que ce secteur "a besoin de davantage d’efforts pour surmonter certains obstacles relatifs en particulier au volet organisationnel et de gestion.

Pour sa part, le ministre du tourisme, du transport aérien, de l'artisanat et de l'économie sociale, Mohamed Sajid, a souligné que le secteur coopératif constitue un levier indispensable pour le développement de l'économie solidaire, dans la mesure où il contribue largement à la création des richesses et des postes d'emploi.

Sajid a dans ce sens mis en exergue l'apport de l'Initiative nationale pour le développement humain dans le développement de l'économie solidaire et l'accompagnement de ces coopératives à haute valeur ajoutée, rappelant les actions menées pour promouvoir l'emploi durable et soutenir les coopératives.

Mohamed Sajid, a également plaidé pour davantage d'efforts en vue de relever les défis auxquels il est confronté ce secteur, insistant notamment sur le renforcement de la formation, le soutien du financement et la commercialisation des produits des coopératives.

Le ministre a affirmé que le département de tutelle ne ménagera aucun effort pour soutenir ce secteur à travers la mobilisation des mécanismes de financement, l'établissement de partenariats avec les régions et la diversification des espaces de commercialisation, notamment dans les grandes surfaces.

"L'action coopérative s'est enracinée dans la culture et les traditions marocaines et joue un rôle social et économique majeur en matière de lutte contre la pauvreté et précarité", a dit  Sajid.

Cette rencontre, qui s’est déroulée en présence des représentants de départements sectoriels et d'organismes internationaux concernés, se veut une occasion d'échanger les expériences, évaluer les acquis et débattre des perspectives de ce secteur.

Le 19 Juillet 2018

Source Web : 2m

Les tags en relation

 

Les articles en relation