TSGJB BANNER

#MAROC_INDEMNITES_CNSS_NECESSITE_DE_PROLONGATION_POUR_SAUVEGARDE_DU_TOURISME: Tourisme Prolongation de l'indemnité forfaitaire, une mesure salutaire mais insuffisante

#MAROC_INDEMNITES_CNSS_NECESSITE_DE_PROLONGATION_POUR_SAUVEGARDE_DU_TOURISME: Tourisme Prolongation de l'indemnité forfaitaire, une mesure salutaire mais insuffisante

Les professionnels s’attendaient à une prolongation d’au moins 6 mois. Ils ne disposent pas de visibilité et le secteur essuie des pertes colossales depuis mars 2020.

L’indemnité forfaitaire octroyée aux employés du secteur touristique a été prolongée jusqu’à mars. Les professionnels s’attendaient à une prolongation d’au moins 6 mois. Ils ne disposent pas de visibilité et le secteur essuie des pertes colossales depuis mars 2020.

L’indemnité forfaitaire mensuelle octroyée aux employés du secteur du tourisme sera prolongée jusqu’à mars, a annoncé la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). «Cette prolongation intervient suite à la signature d’une annexe d’amendement au programme contractuel, le 6 janvier dernier, pour le soutien et le décollage du secteur du tourisme.

L’annexe d’amendement prévoit également le droit de bénéficier des indemnités familiales et d’assurance maladie obligatoire, conformément aux dispositions législatives en vigueur», a souligné la Caisse dans un communiqué.

Les employeurs concernés souhaitant que leurs salariés bénéficient de ce soutien financier, de 2.000 dirhams, pour les mois de janvier, février et mars, doivent procéder à la déclaration de leurs employés via le portail «covid19.cnss.ma» durant la période qui sera fixée par le décret qui devrait être publié au Bulletin officiel, a ajouté la CNSS.

Fermeture des frontières                                 

Cette mesure concerne les établissements d’hébergement classés, les agences de voyages, les propriétaires de transports touristiques, les salariés et les stagiaires dans le cadre de contrats d’insertion travaillant dans le secteur, en plus des guides touristiques inscrits à la sécurité sociale en vertu des lois N° 98.15 et 99.15 relatives à la couverture sanitaire et sociale des travailleurs non-salariés.

Si cette décision devrait soutenir provisoirement les employés de ce secteur gravement sinistré, elle ne changera pas la donne. Celle d’un secteur qui a pâtit énormément depuis mars 2020, date de la fermeture des frontières marocaines. Les professionnels s’attendaient à une prolongation de cette indemnité, au moins jusqu’au mois de juin 2021, puisqu’ils ne disposent d’aucune visibilité.

Rappelons que cette mesure fait partie d’un contrat-programme censé soutenir le secteur. Toutefois, la mise en oeuvre de ce contrat-programme s’est avéré un véritable fiasco. Seule une convention sur les 10 prévues a été signée et opérationnalisée, en l’occurrence celle de l’indemnité forfaitaire.

«Une seule convention a été signée parmi les 10 prévues dans le contrat-programme, et concerne les indemnités de 2.000 dirhams versées par la Caisse nationale de sécurité sociale, outre les crédits dont on pourrait bénéficier auprès des banques.

Sur ce dernier point, seule la moitié des banques jouent le jeu. Le secteur est extrêmement sinistré, on a beau crier sur tous les toits notre souffrance. Mais, apparemment, le tourisme n’est pas la priorité du gouvernement et du comité de veille économique», nous avait déclaré Lahcen Zelmat, président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH).

Le 09 février 2021

Source web Par : maroc-hebdo.press

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Edito : Actualiser le social

Edito : Actualiser le social

Le gouvernement vient de tenir les premières Assises de la protection sociale. L’initiative ne peut être que louable à un moment où les débats qui domine...

Plan Azur : retour sur un naufrage

Plan Azur : retour sur un naufrage

Quand une élite, bien intentionnée, on n’en doute point, pense qu’elle maîtrise le sésame magique du développement économique, elle commet en fait deu...