Environnement Le gouvernement se penche sur la Stratégie nationale de développement durable 2030

Environnement Le gouvernement se penche sur la Stratégie nationale de développement durable 2030

La SNDD sera présentée, aujourd’hui, devant le Conseil du gouvernement.

Le Conseil de gouvernement qui se réunit aujourd’hui devrait examiner et adopter la Stratégie nationale de développement durable 2030. Il s’agit d’un cadre stratégique qui devrait permettre la mise en cohérence des programmes, des plans et des politiques sectorielles dans une perspective de durabilité.

Dernière ligne droite pour la Stratégie nationale de développement durable (SNDD). Celle-ci sera présentée, aujourd’hui, devant le Conseil du gouvernement pour examen et approbation. Sa mise en œuvre est prévue à partir de cette année avec des objectifs à l’horizon 2030. L’élaboration d’une SNDD a été lancée suite aux directives du Souverain qui a appelé le gouvernement, lors des discours du Trône de 2009 et de 2010, à élaborer un projet de Charte nationale de l’environnement et du développement durable et un plan d’action intégré formalisé dans une loi-cadre qui devra constituer une véritable référence pour les politiques publiques de notre pays en la matière. La SNDD s’inscrit également dans la droite ligne de la Constitution 2011 qui a consacré le droit au développement durable pour tous les citoyens. Elle constitue, ainsi, la traduction de la volonté et des engagements du Maroc en vue d’opérationnaliser le développement durable. Élaborée sous l’ancien gouvernement, la SNDD se veut être un instrument opérationnel qui fixera les grandes orientations et le cadre stratégique au sein duquel les politiques, les réformes, les plans et les programmes seront intégrés.

Il s’agit d’un cadre stratégique qui permet la mise en cohérence et la synergie entre les programmes, les plans et les politiques sectorielles dans une perspective de durabilité. La SNDD est également l’outil qui permettra au Royaume de faire face à certaines difficultés auxquelles il est toujours confronté, comme les effets négatifs liés aux changements climatiques, la perte de la diversité biologique, l’épuisement des ressources naturelles et l’amplification des inégalités sociales. Pour les détails, la SNDD repose sur quatre principes fondamentaux. Le premier est la conformité internationale. Elle est en ligne avec les bonnes pratiques internationales et reprend à minima les défis sur lesquels le Maroc s’est engagé en matière de développement durable, en particulier la lutte contre les changements climatiques. Le deuxième principe sur lequel repose la SNDD porte sur la conformité avec les principes de la loi-cadre (99-12) portant Charte de l’environnement et du développement durable.

Le troisième principe est l’engagement des différentes parties prenantes à atteindre des objectifs communs qui contribuent à répondre à des enjeux clés en matière de développement durable. Quant au quatrième principe, il porte sur le caractère opérationnel de la SNDD. Celle-ci s’appuie sur des mesures concrètes avec des indicateurs de suivi et de résultats. Selon ses promoteurs, la SNDD n’est en aucun cas une rupture avec les choix de développement opérés par le Maroc. Selon l’ancienne ministre de l’Environnement, Hakima El Haiti, «La SNDD va s’étaler jusqu’à 2030 en tenant compte de l’agenda de développement 2030».

Le 30 Mai 2017

SOURCE WEB Par Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation