La province TanTan sud Maroc

La province de Tan-Tan est une des provinces marocaines de la région de Guelmim-Oued Noun. La région possède deux chaines de montagnes, l’Ouarkziz et Zini et dispose, à l’exception des régions côtières qui bénéficient de la fraicheur maritime, d’un climat aride, exposée aux vents.

Elle est composée de 7 communes :
Municipalités : Tan Tan et El Ouatia,
Communes rurales : Abteh, Ben Khlil, Chbika, Msied, Tilemzoun TAN TAN
La superficie est de : 17'295 km²
La Population en 2014 de : 85’655 Habitants

Hebergement de La province de Tan-Tan

Dans la plupart des cas, ces hôtels ou auberges vis serviront de la restauration typique et de qualité. Vous trouverez dans tous les villages au bord de la route d’excellents tajines. (pris à négocier)

Lieux les plus importants dans la province

TAN TAN :
Pour arriver dans cette petite ville saharienne, c’est un immense reg désertique qu’il faut traverser. C’est le franchissement de l’Oued Drâa qui marque la fin de l’Anti Atlas, symbolisant géographiquement l’arrivée dans le Sahara du sud ouest marocain. Depuis l’indépendance la ville n’a pas cessé de grandir et est aujourd’hui le chef lieu de la province au même nom. Tan-Tan dispose d’un aéroport, ce qui est un élément essentiel pour le développement touristique et économique. On ne vient pas à Tan-Tan pour faire du tourisme mais on va plutôt à El Ouatia, toujours Tan-Tan Plage. La ville est surtout connue pour son Moussem, inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO (Voir rubrique Moussem de Tantan).

EL OUATIA (ex Tan Tan Plage) : Petite station balnéaire, toutefois avec une capacité hôtelière restreinte, est le principal port de pêche du sud et le premier port sardinier du pays. Les plages proches incitent au farniente et les rouleaux océaniques sont une véritable invitation pour les surfeurs. C’est en 1978 que les travaux pour le port de Tan Tan fut lancé par feu SM Hassan II et qui donnera à la ville la possibilité de jouer un rôle économique de premier ordre. Situé à 24 Kms de Tan-Tan ville, le port dispose de toutes les installations nécessaires pour recevoir des bateaux de tout genre. Depuis 2014 Tan Tan est équipée d’une unité de dessalement des eaux saumâtres.

Histoire et culture

Le nom de Tan-Tan, connue pour sa généreuse nappe phréatique, viendrait du fait que lorsque l’on creuse un puit et que l’on descend un seau avec une corde, celui-ci fait «tan-tan» au contact de l’eau. L’agglomération qui a vue le jour dans les années 1940 sous le protectorat espagnol, fut un poste militaire et n’avait aucune importance sur le plan administratif et commercial.
En 1958 les Espagnols accordent enfin l’indépendance à la province de Tarfaya, dont la ville de Tan-Tan fait partie. Pour donner un essor à la province, le gouvernement Marocain décide de créer à Tan Tan une zone dite «"franche" ».
Après la mort en 1960 du leader de l’indépendance Mohamed Laghdaf, fut organisé à sa mémoire à partir de 1963 un Moussem," qui dura jusqu’à 1974 et qui renaitra vers 2008. La Venus de Tan Tan, une curiosité archéologique. A l’instar de nombreux endroits du Sahara marocain, Tan-Tan intéresse les archéologues" et c’est en 1999 que Lutz Fiedler un chercheur allemand, découvrit cette énigmatique statuette sur la rive nord du Draâ.

Article sur la province de Tan-Tan