La province Chtouka Ait Baha sud Maroc

Chtouka-Aït Baha (en arabe : شتوكة آيت باها) est une province de la région marocaine de Souss-Massa.
Villes, communes et arrondissement de la Province Chtouka-Aït Baha :

  • A Ait Amira, Ait Baha, Ait Milk, Ait Mzal, Ait Ouadrim, Aouguenz,
  • B Belfaa, Biougra,
  • H Hilala,
  • I Ida Ougnidif, Imi Mqourn, Inchaden,
  • M Massa,
  • O Ouad Essafa,
  • S Sidi Abdallah El Bouchouari, Sidi Bibi, Sidi Boushab, Sidi Ouassay,
  • T Tanalt, Targua Ntouchka, Tassegdelt, Tizi Ntakoucht,

À propos de Chtouka-Aït Baha

La province de Chtouka Ait Baha regorge de potentialités touristiques parmi lesquels nous noterons tout particulièrement les igoudars piquetés au milieu d’une nature riche et sauvage ainsi que la richesse culturelle des communautés autochtones qui ont su conserver intactes leurs valeurs et leurs traditions pluriséculaires. Ces atouts en font une destination pour les amateurs d’aventure, d’écotourisme et les adeptes du tourisme culturel. La province de Chtouka-Aït Baha est une subdivision à dominante rurale de la région marocaine de Souss-Massa. Son chef-lieu est Biougra. La province de Chtouka-Aït Baha, d'une superficie de 3 523 km2, est limitée, au nord par la préfecture d'Inezgane-Aït Melloul, à l'est par la province de Taroudant, au sud par la province de Tiznit, à l'ouest par l'océan Atlantique (sur 42 km9) avec une population de plus de 300 000 habitants en 2014. Un lac dans les montagnes, l'eau est si rare dans les montagnes du sud marocain que ce barrage, qui alimente en eau la ville d'Aït Baha, est une véritable surprise au détour de la route 105. Joli paysage avec un petit village et son minaret sur la rive : Tlata Uoanass. Chtouka-Aït Baha possède 90.175 ha de forêts, dont 83.830 ha d'arganiers, ce qui représente une production de 420.000 litres d'huile d'argane par an. Bassin d'agriculture, telle est la caractéristique majeure de cette province, avec ses 3.523 km2 de terres fertiles, elle est considérée comme le centre agricole de la région. L'économie de la province se base sur l'activité irriguée (barrage Youssef Ben Tachfine) avec une superficie irriguée, en plaine de Massa, de 19.200 ha.

POTENTIELS D’ACTIVITÉS

Initiation et découverte des activités autochtones : artisanat local, pastoralisme, fabrication des nattes, poterie, coopératives féminines, broderie et tissage, gastronomie..

Tourisme de nature : géologie, interprétation de la faune, interprétation de la flore, agritourisme... Sports : randonnées : pédestre, équestre, chamelière, muletière, VTT, baignade, pêche...

QUELQUES SITES HISTORIQUES ET CULTURELS

  • Aït Baha : centre commercial, souk et coopérative féminine, poterie traditionnelle.
  • Tanalt : ancienne école coranique, lieu de pèlerinage renommé et splendide oliveraie;
  • Agadir Inoumar: le plus grand grenier collectif de l’Anti-Atlas occidental ;
  • Massa : Murailles du XIème siècle, kasbah, légendes et oued...;
  • Ida Ougnidif : Kasbah de Tizergane du XIIIème siècle, souk, coopérative féminine de babouches et vannerie...;
  • Targua n’Touchka : oasis de montagne dans laquelle un village traditionnel se détache près d’une vaste palmeraie, agriculture biologique;
  • Anti-Atlas occidental : contreforts, géologie, gravure rupestre
  • Chtouka : plaine agricole fertile
  • Aït Milek : route des kasbahs, dunes de sables.



Source Web : Visitagadir