La province Tiznit sud Maroc

Tiznit est un lieu privilégié de la belle région de Souss, on y respire la sérénité et le bonheur de vivre. Entre arganiers, oliviers et palmiers, la région de Tiznit se présente comme le lieu de rendez-vous de la mer et du désert, de la rencontre de la plaine et de la montagne.

Ayant conservé son authenticité berbère, Tiznit suggère une autre facette du Maroc, un pays au visage pluriel, riche de sa diversité régionale et son patrimoine multimillénaire.
La ville de Tiznit, chef lieu de la province, tire son nom de celui d'une sainte femme nommée "Lalla Zninia" qui, d'après la légende, est revenue du Nord et s'est arrêtée épuisée en ce lieu alors désertique. Elle déplora sa conduite passée avec toute sincérité et fit preuve d'un tel repentir que dieu, pour lui manifester son pardon, fit jaillir à ses pieds une source. Cette résurgence fut nommée "Aïn El Kdim" par les habitants de la ville qui prit le nom de la femme légendaire "Lalla Zninia".
La fondation de la ville de Tiznit remonte à 1882 après l’expédition militaire du sultan Moulay Hassan I dans la région du Souss. Le besoin de créer cette cité fut dicté par la volonté de planter un poste militaire afin de contrôler l’arrière pays, singulièrement la puissance maraboutique de Tazerwalt (Iligh) et par la même parer à toute pénétration européenne depuis l’atlantique.
Le site choisi offre des avantages stratégiques comme la proximité de la côte(15 km) et la situation sur la voie de commerce reliant Essaouira au Sahara . De plus Tiznit fut peuplée par des autochtones et ne nécessitait pas l’apport d’une nouvelle population.
Comme tous les grands ouvrages défensifs du Maroc, l’enceinte de Tiznit fut élevé selon le modèle des fortifications des villes marocaines. L’intérieur de la ville offre l’aspect d’un tissu traditionnel réparti selon des quartiers dont les toponymes reprennent ceux des familles d’origine ( Id Ougfa, Aït mohammed, Id Zkri, Id Dalha). Les maisons sont aussi de type traditionnel et rappellent, pour certaines demeures, les grands riads de Marrakech. Parmi les monuments qui caractérisent la ville de Tiznit on trouve le palais du Khalifa (Qasr el khalifi) qui abritait le représentant du Sultan, la place du M’échoir et la grande mosquée.

L’enceinte de Tiznit est une ligne de remparts de 7 km de long et 8 m de haut flanquée de tours au nombre de 56 et percée par cinq portes historiques qui sont : Bab Aglou, Bab el Khemis, Bab Targa, Bab el Maader et Bab Oulad Jerrar .L’ensemble de ces portes est de tradition alaouite et rappelle très fortement celles de la ville d’Essaouira. Les matériaux mis en œuvre utilisés pour la courtine sont le pisé et le moellon. Pour les ouvertures des portes on a eu recours à la pierre taillée.

Dans l’axe de l’Anti Atlas, du désert et de la mer

Avec sa médina ceinturée de remparts autour de laquelle s’est développée une ville plus moderne, Tiznit occupe une place prépondérante dans la région.

Au carrefour de l’océan, du désert et de la montagne, elle relie entre eux la vallée du Souss au grand sud marocain et les contreforts de l’Anti Atlas à la côte atlantique.
Tiznit, dont la construction remonte à 1882, est appréciée pour son vieux mellah et sa médina ceinte de remparts, qui avec leurs 36 tours et 9 portes, plus modestes que ceux de Taroudant, mais n’en témoignent pas moins de son passé car elle fut pendant longtemps une des places majeures du sud marocain.

Visite de Tiznit

Outre ses vieux quartiers, Tiznit est aussi réputée pour son artisanat d’orfèvrerie. On peut admirer dans le souk des bijoutiers, la médina, le melah, à la riche architecture berbère faite de maisons en pisé et de passages couverts. Le travail de ces artisans perpétuant un vieil héritage artisanal à travers la fabrication en argent de bijoux berbères traditionnels et de fibules qui ont fait la renommée de la ville

La place El Mechouar qui jouxte la médina est un des rendez-vous principaux de la ville. Autour de cette esplanade animée, nombreux sont les petits cafés et restaurants traditionnels, téléboutiques et cybers.
La médina qui a la particularité de comporter quatre quartiers au milieu desquels se trouve une source appelée ‘source bleue’. Tandis que l’extérieur des remparts abrite dans la ville nouvelle les différents services et les administrations. + Tiznit, Continuons la lecture

La proximité de l’océan, avec les plages d’Aglou et Mirleft réputées pour les vagues et leurs eaux poissonneuses, et de l’Anti Atlas, aux escapades vers le col du Kerdous et Tafraoute arrière-pays montagnard aux paysages chaleureux, fait de Tiznzit une étape agréable.

LES ENVIRONS DE TIZNIT

À 17 km au nord de Tiznit, à l’écart des sentiers battus découvrez le site d’Aglou Plage : seulement fréquentés par quelques pêcheurs, ces plages sauvages sont idéales pour partir en promenade. Prévoyez un pique-nique car vous ne trouverez aucun commerce à proximité. Non loin de là, découvrez le village de pêcheurs au pied des falaises. Au bout du petit port, vous pourrez visiter les grottes et rencontrer leurs habitants, une population surprenante et très accueillante.
Depuis Tiznit, si vous poursuivez vers le Nord sur la route qui longe la côte jusqu’à Massa vous trouverez de belles excursions à faire en 4X4, notamment celle de la falaise de Bou-Soun, ou encore celle de Tifnit. Si au contraire vous prenez vers le Sud en direction de Mirleft, traversant d’immenses plages désertes vous découvrirez plusieurs villages de pêcheurs nichés au fond de petites criques.
À 40 km au nord de Tiznit, la réserve de l’oued Massa est un site merveilleux peuplé d’oiseaux. Vous trouverez également une plage gigantesque et un village troglodyte très impressionnant ! Le paysage est à couper le souffle, surtout lorsque le vent se lève et que la mer s’agite.

Découvrir les environs

Les amateurs de pêche au lancer surfcasting et de sports nautiques iront jusqu’à Mirleft, petite bourgade cernée de falaises à pic, de criques et de plages, à une trentaine de km. Mirleft est aussi un spot de surf réputé.
À 20 km de Tiznit, la petite station balnéaire d’Aglou-Plage présente de grandes plages de sable blanc, souvent désertes où les baignades peuvent s’avérer dangereuses à cause des forts courants, et un petit port naturel bordé d’un village de pêcheurs.
La plage de Sidi Mohammed-ou-Abdallah, à Mirleft, est certainement une des plus belles plages de la côte sud marocaine grâce à la blancheur de son sable et de ses nombreuses criques.
À 50 km au nord de Tiznit, le parc National du Souss Massa est situé à l’embouchure de l’Oued Massa. Cette réserve naturelle abrite de nombreuses variétés d’oiseaux : canards, ibis chauves, flamants roses…, ainsi que des salines.
La route qui conduit au col du Kerdous (1100m) et Tafraout, sinuant à travers l’Anti Atlas, est un itinéraire ponctué de vallées et de villages traditionnels.



Source Web : sud-maroc et visitagadir