La province Guelmim sud Maroc

Histoire de la province de Guelmim

A l’instar des autres villes du Royaume, Guelmim était habitée par les imazerhns depuis le huitième siècle de l’hégire jusqu’au dixième siècle, date à laquelle s’y installent les Ait Moussa ou Ali venus de Beni Iguil (Seghrouchen). Ces derniers se sont ralliés à la tribu des Imazerhns et forment une seule tribu dénommée: Ait Moussa ou Ali. Devant la guerre menée par les Ouled Driss installés à l'époque sur la côte Atlantique (Ait Baâmrane), la tribu Ait Moussa ou Ali a été alors appelée à faire partie de ces tribus. De là est née la confédération de Tekna divisée par la suite en deux lefs (alliance), lef des Ait Bella et lef Ait Jmel. C’est à ce dernier lef qu’appartient la tribu des Ait Moussa ou Ali. Avant l’occupation de Guelmim et ses environs par les colons Français, ce centre a toujours retenu l’attention des souverains Alaouites. Sous le règne de Sidi Mohamed ben Abdellah, le centre de Guelmim était considéré la capitale du Sahara Marocain et le centre vital d’échanges commerciaux entre le Maroc et le reste de l’Afrique.

La province de Guelmim est depuis 2015 une vision à dominante rurale de la région Avant la province faisait partie de la région Guelmim Es Smara. Elle tire son nom du chef-lieu . Un ensemble d’oasis et de palmeraies se répartit à travers l’espace géographique de cette province, entre autres : celles d’Asrir, de Tighmert, de Taghjirjt et enfin celle d’Ifrane Anti-Atlas.
La province est composée de 2 municipalités et 18 communes rurales. Municipalités : Guelmim et Bouizakarne Communes rurales : Abaynou , Aday , Aferkat, Ait Boufoulen , Amtoudi, Asrir, Echtea El Abied, Fask, Ifrane Anti-Atlas, Labyar, Laksabi Tagoust, Ras Oumlil, Tagant, Taghjijt, Taliouine Assaka, Targa Wassay , Tiglit, Timoulay

Hebergement de Guelmim

Dans la plupart des cas, ces hôtels ou auberges vis serviront de la restauration typique et de qualité. Vous trouverez dans tous les villages au bord de la route d’excellents tajines. (prix à négocier).

Lieux les plus importants

Guelmim : Aussi nommée la « Porte du Sahara » est située à 200km au Sud d’Agadir et à 130km au nord de Tan-Tan. Autrefois une étape incontournable sur la route des caravanes pour Tombouctou, la ville est devenue aujourd'hui un lieu important de commerce et d'échange entre la population sédentaire et les nomades du désert. L’hassanya, le langage sahraoui commence à y être largement parlé. L'agriculture et l’élevage constituent la principale activité économique de la région.

Bouizakarn : Le nom en tamazight signifie « lieu à cordes ». La ville située au pied de l’Anti-Atlas, à 160km au sud d’Agadir et à 40km de Guelmim, est le carrefour pour aller vers l’est direction Taghjiit, Akka, Tata, Foum Zguid et les grandes dunes de Chegaga où vers le sud direction Guelmim, Tan Tan, Dakhla et Lagouira. Ancien chef-lieu pendant la période du protectorat français, Bouizakarn dispose aujourd’hui du plus important regroupement de casernes militaires de la région.

Ifrane Anti-Atlas (Atlas Saghir) Le village, situé à 10km de Timoulay sur la route de Tafraout, connaissait l’une de présence juives la plus importante, vielle de plus de 2300 ans du Sud Maroc. A l’époque le village avait même été nommé Petit Jérusalem. On peut encore voir au bord de l’oued les ruines de la Mellah, qui hébergeait 600 personnes. A ce jour il y a toujours des nécropoles et des grottes qui ne sont pas explorées. Aujourd’hui les activités principales sont le commerce, l'agriculture, surtout celle de l'olivier et des dattes et l’élevage des caprins.

Artisanat de la province

La province de Guelmin est connue par son artisanat qui reflète les coutumes et traditions des habitants de la région. Ainsi les filières dominantes sont : La bijouterie, l’utilisation des métaux précieux est le fruit de traditions et de techniques très anciennes La maroquinerie traditionnelle dans la Province de Guelmim, permet la confection et l’ornementation d’articles à base de peaux de chèvres appréciées et utilisées pour leur souplesse Le bois, la boissellerie artisanale permet la fabrication à partir du bois d’ajdari ou de l’acacia (talh) des instruments utilitaires et des objets décoratifs.
La couture traditionnelle, un soin particulier, une habileté et la patience sont les atouts nécessaires pour la pratique de cet art, qui confère éclats et chaleur aux objets et produits les plus familiers dans la région

SITES TOURISTIQUES :

Guelmim possède encore un joli souk où l'on trouve de tout et qui reste ouvert assez tard. Très connue est la rue des Mauritaniens (Zenkat Al Mauritans) où on peut trouver un grand choix de vêtements et tissus traditionnels Sahraoui.

Dans les environs de Guelmim la recherche a permis la découverte de plus de 270 sites archéologiques et ethno- graphiques dont notamment « Asrir », sensé héberger les vestiges de l’antique Noul Lamta et à Taghjiit « Tigmi Ougalid » (la maison du sultan), une Kasbah des Almohades donnant sur l’oasis de Taghjijt et « Adrar Zerzem». Nombreux d’entres eux possèdent des gravures rupestres. Les habitants des petits villages aux alentours pratiquent jusqu’à ce jour de différentes danses traditionnelles: Guédra, Ahouache. (Voir aussi rubrique Festival & Moussem) .

Climatologie de la province

Le climat de la zone se caractérise par une aridité accentuée et une rareté des précipitions. L’influence de la proximité de l’océan Atlantique n’est ressentie que sur la frange côtière, le reste du territoire devient de plus en plus aride à mesure que s’enfonce vers l’intérieur. La pluviométrie moyenne est de 123,9 mm à guelmim. La période pluvieuse s’étale de novembre à février avec une pluviométrie maximale de 25 mm au mois de décembre. Dans la province de Guelmim, la température moyenne et l’écarte thermique augmentent sensiblement de l’Ouest vers l’Est à cause de la diminution de l’influence océanique :

  • la température moyenne est 20°C
  • la température moyenne maximale est 34 °C en Aout
  • la température moyenne minimale est 11°C en Janvier
  • l’amplitude thermique est en moyenne de 12°C
Le climat de la zone de Guelmim est un climat saharien à hiver chaud se caractérisant par une période sèche de sept mois s’étendant de février à novembre. La province de Guelmim est soumise à deux types de vent : les vents Nord et Nord-Ouest apportant humidité et précipitation et les vents chauds et secs en été appelés Chergui apportant chaleur et sécheresse. la vitesse du vent est constamment élevée et dépasse 2 m/s.

Article sur Guelmim