Nouveaux espoirs pour le CRT Rabat Salé Kénitra

Nouveaux espoirs pour le CRT Rabat Salé Kénitra

Bien que nouvellement installé en tant que Wali de la région Rabat Salé Kenitra, Mohamed Mhidia semble déterminé à éviter toutes les entraves qui bloquent depuis voilà 4 ans la mise en place d’un Conseil Régional du Tourisme, instance légitime représentant l’ensemble des associations locales des métiers du tourisme et interlocuteur reconnu auprès de la tutelle, les autorités locales et bien d’autres opérateurs. Une issue est en train de se concrétiser, suite à la réunion tenue aujourd’hui entre les équipes de la Wilaya et la direction du Conseil Régional du Tourisme, qui semble continuer à être opérationnelle en attendant la tenue d’une assemblée générale élective d’un nouveau bureau. La détermination des deux parties à réussir la renaissance du CRT de la région, est telle que celles-ci se sont décidées à se réunir la semaine prochaine pour annoncer les préparatifs de la tenue de cette assemblée générale tant attendue. Compte tenu de cette vision partagée, des compétences et des valeurs sûres que compte cette belle destination montante, il va sans dire que cette volonté de relancer le CRT Rabat Salé Kénitra se traduira certainement par des retombées positives en termes du nombre des nuitées et des arrivées des touristes. Reste à saluer l’initiative de M. le Wali, qui, bien que nommé tout récemment, à la tête de cette importante région qu’est Rabat Salé Kenitra, n’a pas mis beaucoup de temps pour relancer une instance ô combien importante pour booster le tourisme dans la région.

Le 07 Juillet 2017

SOURCE WEB PAR Tourisme Et Gastronomie     

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Cop 22 : Marrakech is the place to be !

Cop 22 : Marrakech is the place to be !

Ce matin, se sont ouvertes à Marrakech sur le site du village de Bab Ighli, la 22e Conférence des Parties (COP22) et la 12e session de la Conférence des Part...

Tourisme: L’effet COP se craquelle

Tourisme: L’effet COP se craquelle

Sauf l’euphorie des 15 jours, les marchés émetteurs toujours en berne Brexit, agendas électoraux et les affaires Lamjarred et Fikri rendent difficile un...