L. Boutaleb et les voyagistes : 2 poids, 2 mesures

L. Boutaleb et les voyagistes : 2 poids, 2 mesures

La nouvelle loi organisant le métier d’agent de voyages, à travers l’octroi de la licence A et la licence B, dont le but est de développer davantage la vente du voyage, a été l’objet de deux réunions tenues hier, la première le matin au ministère du Tourisme, la deuxième, l’après midi dans un hôtel à Casablanca. Le matin, c’était le président de la FNAVM Amal Karioun qui était reçu par Lamia Boutaleb, Secrétaire d’Etat en charge du Tourisme, pour discuter de cette nouvelle loi, réunion qui a duré presque 5 heures. L’après-midi, c’est au tour d’un comité composé de l’ensemble des associations régionales du Royaume, excepté celles de Tanger, Khouribga et Laayoune-Dakhla, de débattre de cette nouvelle loi en présence de Lamia Boutaleb. La question qui se pose donc: Comment se fait-il que la Secrétaire d’Etat en charge du Tourisme se réunit-elle pour un même sujet avec le président élu de la FNAVM, dont la légitimé de représentation est contestée par deux associations régionales, à savoir celles de Marrakech et de Casablanca. D’ailleurs, l’association régionale de Marrakech qui tenait le même jour au matin, son assemblée générale ordinaire, avait décidé entre autres, le gel de tout rapport avec la FNAVM. En fait, et selon nos sources, Lamia Boutaleb, pour avoir tenu une réunion avec Amal Karioun, allait annuler celle de l’après- midi. Mais, paraît-il sur insistance de quelques membres du comité représentatif des associations régionales, qui étaient déjà en route vers Casablanca, la Secrétaire d’Etat en charge du Tourisme, a du revoir sa décision et accepter de présider la réunion de Casablanca. On peut donc imaginer la situation dans laquelle se trouvait Lamia Boutaleb. En recevant, d’un côté, Amal Karioun, elle reconnaît la légitimité de son statut de président, donc d’interlocuteur privilégié pour représenter le secteur des voyagistes au Maroc. En présidant la deuxième réunion, elle met en doute la légitimité de la présidence de la FNAVM. En réalité, on est en face d’une situation de désorganisation, d’anarchie et d’éclatement. Même si l’impression dégagée par les deux parties est la pertinence des idées développées lors des deux réunions, il va sans dire que le secteur des agents de voyages est appelé à se structurer davantage, à unir ses forces vives et à mettre en place une synergie à même de se traduire par l’éviction des obstacles et anicroches qui bloquent l’avancement d’un secteur combien stratégique pour booster notre tourisme.

Le 06 Juillet 2017

SOURCE WEB Par Tourisme Et Gastronomie

Les tags en relation

 

Les articles en relation

La CNT : Pour des lendemains meilleurs !

La CNT : Pour des lendemains meilleurs !

Nouvelle ère dans la politique touristique marocaine, avec l’investiture de Mohammed Sajid à la tête du ministère du Tourisme, assisté par une secrétair...

Omra: Fin de la gratuité du visa

Omra: Fin de la gratuité du visa

La mesure risque d’être dissuasive surtout pour les clients du produit social Une sortie de devises supplémentaire d’environ 429 millions de DH L’...

Réveillez-vous Monsieur Sajid !

Réveillez-vous Monsieur Sajid !

Malgré le communiqué du département du Tourisme, la presse continue de fustiger la Secrétaire d’Etat au Tourisme mais quelle est la part de responsabilit...