Nouveau système de collecte des contraventions automobiles: Souriez, vous êtes pris!

Nouveau système de collecte des contraventions automobiles: Souriez, vous êtes pris!

Le ministère des transports a installé un système informatique permettant d’envoyer très rapidement les amendes des contrevenants flashés pour excès de vitesse. Les nouveaux radars pourront bientôt verbaliser les véhicules n’ayant pas d’assurance ou de visite technique!

Depuis le mois de mai, une avalanche d’amendes envahit les boîtes aux lettres des conducteurs ayant dépassé la vitesse réglementaire de 60 kilomètres/heure dans les agglomérations urbaines.

Interrogée par Médias24, une source autorisée affirme que ce nouveau système permet aux verbalisés de recevoir, par la poste, leur contravention délivrée par le ministère du Transport deux jours après avoir commis une infraction alors qu’auparavant la procédure pouvait durer jusqu’à cinq mois.

"Sous le mandat de Aziz Rebbah, un audit a été lancé pour mettre à jour les anciens radars fixes défaillants. Certains étaient en panne ou obsolètes. L’ancien ministre a donc acquis de nombreux nouveaux radars et les a équipés d’une application informatique pour que les contrevenants ne puissent plus échapper ou différer le paiement de leur excès de vitesse", révèle notre interlocuteur.

Selon lui, cette informatisation a été étendue à l’ensemble des grandes villes du Maroc et devrait dans les années à venir couvrir l’ensemble du territoire national pour renflouer dans un premier temps les caisses de l’Etat puis moraliser la conduite des automobilistes, dont les excès de vitesse entraînent des milliers de morts chaque année.

A terme, cette modernisation des radars ne touchera pas uniquement les contrevenants qui ne respectent pas les limites de vitesse.

"Dans quelques mois, les nouveaux radars permettront de reconnaître également les automobilistes qui n’ont pas renouvelé leur assurance et la visite technique de leur véhicule. Grâce au numéro de plaque d’immatriculation, le système branché à une base de données des assurances et aux centres de visite technique enverra des amendes à chaque auteur d’infractions", révèle notre source ministérielle.

Afin de poursuivre plus efficacement les contrevenants, le ministère du Transport a également décidé de partager ses bases de données d’auteurs d’infractions avec la gendarmerie, la police et la justice.

D’après notre source, la réforme en cours a permis de déléguer aux concessionnaires de voitures neuves la délivrance de cartes grises qui étaient établies par le service des mines relevant du ministère du transport.

Ces nouvelles cartes grises disposent d’une puce qui regroupe toutes les informations comme le renouvellement de la police d’assurance et de la visite technique ainsi que l'état des amendes impayées.

Le 28 Juillet 2017

SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Au'revoir, au'revoir Président !

Au'revoir, au'revoir Président !

La rumeur circulait depuis hier. L'information est désormais officielle. Driss Benhima quitte la Royal Air Maroc... Il était temps. Comme dans la publi...