Bourse Internationale de Milan (BIT) La délégation de l’ONMT se remettra t-elle en selle et faire oublier les impairs de son homologue de Berlin.

Bourse Internationale de Milan (BIT) La délégation de l’ONMT se remettra t-elle en selle et faire oublier les impairs de son homologue de Berlin.

Les professionnels du tourisme qui avaient pris la peine de se rendre dernièrement au Salon International de Berlin pour la promotion de leurs produits n’oublieront pas de sitôt leur déception quant aux conditions matérielles et logistiques mises à leurs dispositions par la représentation de l’Office Nationale Marocaine de Tourisme.

Inutile d’y revenir pour éviter de remuer le couteau dans la plaie tant la blessure morale fut profonde.

Le 1er avril prochain aura lieu la Bourse Internationale de Milan, le BIT pour les intimes, un méga salon des expositions des produits touristiques considéré comme une vitrine d’excellence du tourisme, tous volets confondus de l’hébergement à la restauration en passant par le transport et les loisirs sportifs.

L’année passée, il a eu lieu au mois de février et les impressions qu’il avait laissées chez les opérateurs du tourisme, notamment les marocains, étaient restées au travers de la gorge tant elles étaient en deçà de ce qu’ils attendaient.

Dans un stand de 240m², dépourvu d’animations sonore et référentielle, les trois conseils du tourisme qui étaient de la fête ( Marrakech, Agadir et Ouarzazate) sont revenus bredouilles d’autant que la déléguée de l’ONMT en place Mme Jazia Sentissi  était en congé de maternité et seuls 2 membres de son équipe en l’occurrence Salah Moutaouakil et Elena Foggini tachaient tant bien que mal de répondre à leurs revendications (voir l’Opinion du 18 – 02 – 2016).

Cette année la BIT fêtera sa 37e édition du genre et l’on sait que les dizaines de milliers d’exposants attendus ont dû affûter leurs armes de promotion pour damer le pion à leurs concurrents.

Mme Jazia Sentissi qui dirige la délégation de l’ONMT sur place est là depuis longtemps et maîtrise parfaitement les tenants et  aboutissants de ce marché ce qui conforte nos professionnels et atténuent leurs appréhensions sur les conditions du stand qui leur sera réservé. Tout le monde sait qu’elle sera handicapée par des restrictions budgétaires indépendantes de sa volonté, ONMT oblige, mais connaissant son haut degré de professionnalisme et son sens de l’écoute, il fonde l’espoir sur sa remise en selle pour remédier aux impairs de son homologue de Berlin.

Plusieurs professionnels estiment que le Salon du Tourisme de Rimini, petite ville située à 240km de Milan, a porté de l’ombre sur celui de son aînée d’autant qu’il entend marquer l’ouverture de la saison du tourisme, n’empêche la BIT a sa propre image de promotion et de vente bien ancrée dans l’ADN de la grande botte pour être un jour bousculée par qui que ce soit.

L’Opinion qui sera comme à l’accoutumée présent dans ce rassemblement touristique rendra compte à ses lecteurs des points marquants de cette copie, particulièrement de ceux du pavillon marocain.

Le 22 Mars 2017

SOURCE WEB Par L'Opinion

Les tags en relation

 

Les articles en relation

La reprise se confirme à Ouarzazate

La reprise se confirme à Ouarzazate

Les efforts de promotion déployés par la Province de Ouarzazate  et les professionnels du tourisme en collaboration avec l’office National Marocain du Tour...