Maroc-France : Devine qui vient pour le f’tour…

Maroc-France : Devine qui vient pour le f’tour…

Comme annoncé par des sources fiables et concordantes, puis confirmé par un communiqué du Palais Royal, le Président de la République française, M. Emmanuel Macron, accompagné de son épouse et d’une délégation étoffée, séjourne à Rabat les 14 et 15 juin pour une visite d’amitié et de prise de contact, à l’invitation de SM le Roi.

Cette visite, bien évidemment, comble de satisfaction le Royaume, parce qu’elle traduit la volonté du nouveau Chef de l’Etat français de placer son action et sa démarche « maghrébine » dans la droite et pure continuation de celles observées par ses prédécesseurs, c’est-à-dire la pérennité de l’axe Paris-Rabat, à la précision près que le Président Macron, a innové en choisissant de se rendre d’abord au Maroc avant tout autre destination maghrébine, provoquant des remarques acerbes de la presse algérienne.

On rappellera à ce propos que le Roi Mohammed VI avait été parmi les tous premiers chefs d’Etat à féliciter le Président Macron au lendemain même de son élection, ce qui correspondait également à la pratique observée par Rabat depuis fort longtemps.

M. Macron n’aura certes pas séjourné longtemps pour ce premier déplacement « ex officio » au Maroc, mais sa venue même est en soi un grand plus et un signal très clair émis par l’Elysée.

En effet, pour M. Macron, « pacta sunt servanda » et il avait promis, lorsqu’il était l’un des candidats à la Présidence de la République, que son premier déplacement hors d’Europe et auprès des troupes françaises stationnées hors de l’Hexagone, se ferait pour le Maroc.

Voilà donc chose faite pour un aller-retour de 24 heures, mais qui aura été mis à profit pour une prise de contact fructueuse entre le Souverain marocain et le Président de la République.

Une relation qui devrait se renforcer tant les personnalités du Souverain et du Président Macron semblent proches et parce qu’ils partagent incontestablement les mêmes préoccupations sur maints dossiers d’importance.

Nul doute donc que les deux chefs d’Etat auront évoqué lors de leurs discussions la situation dans la zone sahélo-saharienne, la lutte contre le terrorisme, la problématique du développement et de l’investissement en Afrique où le Maroc mène une action multiforme et dynamique, mais également la question de la tension qui caractérise aujourd’hui les pays du Golfe ou encore le renforcement du partenariat stratégique, politique, économique, financier, commerciale et culturel entre le Maroc et la France.

Le 15 Juin 2017

SOURCE WEB Par lnt

Les tags en relation

 

Les articles en relation

VOYAGE DIFFICILE DU ROI AU NIGERIA

VOYAGE DIFFICILE DU ROI AU NIGERIA

Avec la visite programmée du roi Mohammed VI au Nigeria les 1er et 2 décembre, c’est une nouvelle page qui s’ouvre dans les relations avec ce pays qui a t...