“Avec mon invention non polluante, l’électricité devient gratuite pour tous?!”

“Avec mon invention non polluante, l’électricité devient gratuite pour tous?!”

100 jeunes veulent faire bouger l'administration et les politiques après le discours royal

Un groupement d’associatifs a lancé un manifeste en vue de sensibiliser administrations et politiques à "l’importance des jeunes" dans le domaine civique.

Dans l’après-midi du 9 août, l’agence de presse MAP relayait un manifeste attribué à un groupe de 100 jeunes Marocains souhaitant "contribuer à la dynamique déclenchée par le discours que Sa Majesté le roi Mohammed VI a prononcé à l'occasion de la Fête du trône". Un discours à l'issue duquel le collectif s’est senti "pleinement concerné" par les propos du roi.

Âgés de 16 à 39 ans, les auteurs de l'initiative sont tous issus du milieu associatif. "Nous avions l’habitude de débattre de l’actualité, des événements politiques et des discours royaux à travers un groupe Facebook",  nous explique l’un d'eux, Mounir Aznail, président de l’association "Marock Jeunes".

Les propos du souverain sur les administrations et les partis politiques ont particulièrement retenu l'attention du collectif. "Nous nous sommes reconnus parce qu’en tant qu’associations lorsque nous nous lançons dans des démarches administratives nous faisons souvent face à un blocage des personnes de l’administration qui nous disent que nous sommes trop jeunes", affirme Aznail.

"Nous souhaitons également dénoncer l’implication de certains partis politiques qui contraignent de jeunes membres d’associations à rejoindre des partis politiques en vue d’obtenir des financements auxquels ils ont pourtant droit", ajoute Idriss El Fatih Hadef, président de l’association "Passagers", basée à Oujda.

Comment ces jeunes se sont-ils rassemblés? "C’est Ahmed Ghayat, président de l’association "Marocains pluriels",  qui a assuré notre coordination et s’est assuré que nous puissions relayer notre message", déclare affirme Mounir Aznail. Les associations "Divers’ Cité" En’Vie participent à cette initiative .

Le manifeste propose également de lancer des actions concrètes pour sensibiliser les autorités à "l’importance de la jeunesse pour le Maroc", mais pour le moment aucune action n’a été effectuée dans ce sens. "Pour l’instant, les associations impliquées dans cette démarche ont entamé une réflexion autour des actions à mener en interne. Nous devrions nous rassembler par la suite pour établir une feuille de route", nous explique Idriss El Fatih Hadef.

À terme, le collectif souhaite organiser "un grand rassemblement des jeunes", puis  des rencontres avec des responsables de l’administration et des politiques. En attendant, un groupe a été créé sur Facebook. Il comptait une vingtaine de membres à l'écriture de ces lignes.

Le 09 août 2017

SOURCE WEB Par Telquel

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Maroc : Le prédateur et l'ignorant.

Maroc : Le prédateur et l'ignorant.

D'un côté : la loi, les tribunaux, les conservations foncières, l’administration, le cadastre, les agences urbaines, les barbelés juridiques, les astu...